Fabuleuse au foyer

« Chaque geste peut déplacer une étoile. Cette certitude que tout, aussi minime en apparence et à chaque instant, puisse être relié à la face cachée du monde, transforme radicalement la vie » extrait du site @fabaufoyer
Photo @merricksart
Plutôt que de laisser la jalousie et la frustration t’envahir en te comparant aux autres mamans, cultive tes propres qualités et tes dons. Extrait du site @fabaufoyer
Photo @merricksart
Ces piliers, ce sont la foi, mon amour pour moi, ma capacité à recevoir l’amour des autres, le pardon que j’ai pu accorder pour les blessures passées, la paix que je trouve dans l’instant présent, la confiance que j’ai bâtie en qui je suis, mon aptitude à m’affirmer et à dire stop quand c’est nécessaire. Extrait du site @fabaufoyer
Photo @merricksart

Aujourd’hui, nous souhaitons mettre à l’honneur tout ce travail invisible que nous accomplissons en tant que parents. Tous ces petits gestes du quotidien qui ne sont pas quantifiables et si peu valorisés par la société. Toutes ces choses qui ne permettent rien de moins que d’aider notre enfant à grandir ! Lire 100 fois la même histoire, recoiffer les mèches qui dépassent, les débarbouiller, allaiter, donner le bain, l’aider à mettre ses chaussures…. Extraits du site @fabaufoyer
Photo@merricksart
Mépriser la mère au foyer, c’est donc mépriser cette “vie ordinaire des femmes”. Notre foyer est une équation à mille inconnues, où s’affrontent la logistique familiale, l’inquiétude, la joie, l’envie… et tous les autres points d’interrogation concentrés dans les méandres d’un coeur de femme qui est aussi maman. Et ça, ça n’a jamais été autant d’actualité. Le foyer est l’endroit où je galère le plus, mais aussi celui où je grandis le plus et où j’apprends le plus. Extrait du site @fabaufoyer
Photo@merricksart

« Je suis toujours aussi frappée par le nombre effrayant d’entre elles qui se sentent totalement perdues, pas du tout à la hauteur dans leur rôle de mère. Expérimenter la maternité, c’est expérimenter toutes sortes de choses qui ne se savent pas, qui ne se contrôlent pas, qui ne se prévoient pas. C’est être submergée par une avalanche de linge sale, de nuits trop courtes et de questions existentielles. Osons reprendre la main et affirmer que l’on peut réconcilier la femme et la mère qui cohabitent en nous » extraits du site @fabaufoyer
Photo @merricksart
« Silencieusement, nous tombons dans le panneau. Persuadées qu’il faut vraiment choisir entre la peste et le choléra, nous avons oublié de faire preuve d’un peu de créativité. Bobonne à la maison, pas question : nous avons des cerveaux et nous avons l’intention de les utiliser. Nous réveiller dans vingt-cinq ans avec le goût amer d’avoir sacrifié notre vie de famille : impensable. Alors nous avons choisi de ne pas choisir. Nous nous sommes enfermées à double tour dans la prison dorée du perfectionnisme : comptez sur nous pour être la meilleure au bureau, tout en étant la meilleure mère du monde. » extrait du site @fabaufoyer
Photo @merricksart
« Tu dresses la liste (souvent interminable) de tout ce qu’il te reste à faire. Ce que l’on te propose aujourd’hui, c’est une « Toute Douce Liste de rentrée », sur le même principe que la « To-do-list », mais en version toute douce envers toi. Prendre un café en profitant des beaux jours, regarder le sourire de ton enfant en allant le chercher à l’école, faire une balade en forêt, faire des crêpes, chanter dans la voiture, etc ». Extrait du site @fabaufoyer
Photo @merricksart
« Durant des années, j’ai tenté de répondre aux attentes de tout le monde : celles de la société, celles de mon entourage… Je vivais ma vie comme un pantin guidée par les autres. Je faisais des choix, non pas en fonction de ce que me dictait mon cœur mais en fonction de ce qu’on allait penser de moi. (…) J’ai tout d’abord commencé par désencombrer ma maison. Puis mes relations. (…) J’ai appris à prendre du temps pour moi, à lâcher prise sur certaines tâches et m’organiser pour gagner un maximum de temps au quotidien. La gestion du quotidien me semble tellement plus simple à présent. » Extrait du site @fabaufoyer
Photo @merricksart
« Pas besoin d’être parfaite pour être fabuleuse ! Dans un monde où l’on est jamais assez douce, jamais assez mince, jamais assez présente, jamais assez intelligente, jamais assez compétente… Ici, on a décidé qu’on est “juste assez” fabuleuse et que c’est largement suffisant ! » Cela n’empêche pas de faire de son mieux et de tendre à la sainteté au quotidien 😉 Extrait du site @fabaufoyer
Photo @merricksart