Je profite du sujet pour faire part de mon expérience. J’ai souffert d’une dépression causée par une forte culpabilisation intérieure, qui me grondait de ne pas avoir l’ambition professionnelle et l’opinion politique féministe des femmes que je croisait dans ma vie. Dans mes pantalons et mes robes courtes, je me sentais soit profondément “neutre” (et non femme); soit démangée par une sensation de nudité malaisante. Je soupçonnais la société d’effacer la fibre maternelle des femmes, alors que pour autant, la “figure paternelle” est évoquée de façon plus populaire. Ma rencontre avec Femme à part a été plus qu’une prise de conscience, un tremplin pour faire crier ce qui se murmurait au fond de moi. Avant, je me disais “Si je ne porte pas de mini-jupe à mon âge, quand le ferais-je ?” Et maintenant je trouve ça inesthétique de montrer ses genoux et ses épaules. Je me sens respectée et assurée dans mon accoutrement d’élégance. Maintenant j’assume complètement mon choix d’être mère et épouse avant tout. Mes relations se sont nettement améliorées car je sens l’épanouissement et la confiance en moi. Mille merci pour votre présence. Bravo à toutes les filles qui comme moi, au fil des mois et des années, ont écouté leur âme et ont œuvré pour le bon.

Glorious Red