Livre d’or

Merci pour vos retours positifs, vos messages bienveillants et tous vos encouragements presque quotidiens qui me font chaud au coeur et m’encouragent à continuer mon travail ❤

Je partagerai ici avec vous toutes ces perles que je lis avec plaisir 🙂 N’hésitez pas à me laisser vos messages sur la page contact.

Cela fait un an et demi que je découvre, apprends et me nourris de ton contenu. Enfin je prends le temps de t’en remercier ! Grâce à toi, je porte d’avantage de robes et jupes (6 jours sur 7, alors qu’il y a quelques temps le ratio était plutôt inversé), j’ai beaucoup appris sur les notions de féminité, décence, pudeur, place et vocation de la femme, entre autre. Je n’avais malheureusement jamais été informée sur ces concepts, ni à l’école, ni au catéchisme, ni dans ma famille. Je lis aussi davantage, pour mon plus grand plaisir (beaucoup de mes livres sont issus de tes recommandations). Par l’existence de Femme à Part et par la “communauté” qui te suit, je me sens encouragée et portée dans ma foi. Je suis aussi soutenue par mon fiancé …. qui m’a fait découvrir Femme à Part !

Madine

Cela fait maintenant plusieurs mois que je ne porte plus que des robes , vos podcasts ont été un élément déclencheur ainsi que votre livre. J’ai donc refait toute ma garde robe ainsi que celles de mes filles car j’estime qu’il est important des les éduqués dès leurs plus jeunes âges à la décence et à la modestie. Mon mari est même en train de lire votre livre et il le trouve très intéressant en tant que père.

Laura

Je voulais encore vous remercier pour ce travail phénoménal que vous fournissez au quotidien. J’ai découvert votre blog pendant le confinement, complètement par “hasard” (par Providence, surtout). J’ai tout de suite accroché avec tout ce que vous disiez. On m’a ensuite offert une robe de votre boutique (Inès en rose poudrée, magnifique) que j’avais demandé pour la messe. Cependant, jusqu’ici, le reste coinçait. Je suis étudiante donc financièrement fragile, et je préférais garder mes pantalons et mes jupes un peu courtes, quitte à être en désaccord avec mes valeurs et à me sentir mal-à-l’aise (je suis complexée par mes mollets !).Et puis hier, à l’occasion de mon anniversaire, j’ai pu recevoir ma première VRAIE jupe longue. Une révélation. Je me suis sentie protégée. C’est vraiment le mot : j’étais légère, tellement à l’aise, je me suis sentie belle. La sensation ne peut pas être décrite, juste : waouh ! Un grand merci pour cette libération, et un grand bravo pour le reste !

Starverenza

Petite réflexion du matin: il y a quelques temps les jupes /robes juste sous le genou étaient mon maximum de longueur. Aujourd’hui cela est devenu mon minimum ! Minimum pour me sentir confortable et libre de mes mouvements ☺️ choisir une longueur décente n’est pas restreindre ses choix de vêtements mais libérer sa charge mentale liée à ceux ci. Plus besoin de passer des heures à réfléchir à sa tenue en fonction des activités, des personnes etc… je serais décente, confortable et élégante quoi que je fasse de ma journée ☺️ Encore une fois merci pour vos paroles qui sont précieuses et que chacune d’entre nous devrait entendre 🙏🏻

Christine

Je voulais aussi vous apporter mon regard masculin sur votre travail. Un grand merci à vous de savoir replacer les rapports hommes-femmes dans leur ordre voulu par Dieu, et surtout d’encourager les femmes à assumer pleinement leur féminité, à la fois dans la modestie seyant à leur sexe, mais aussi par le rayonnement qu’elles ne manquent pas d’exercer lorsqu’elles développent les qualités propres que leur a dévolues notre Créateur : don de soi, douceur, grâce, beauté (de l’âme et du corps), délicatesse, sensibilité (maîtrisée, comme vous le soulignez si bien), toutes qualités qui, bien loin de les rendre mièvres, demandent beaucoup de force et de courage pour les pratiquer au quotidien. Les hommes, comme les femmes d’ailleurs, ne pourront pleinement se réaliser que si ces dernières sont librement elles-mêmes (la réciproque est tout aussi évidente). Je puis témoigner également, en toute franchise, de l’aide immense que nous apportent, à nous les hommes, les femmes vraiment modestes et féminines, dans la lutte pour acquérir et conserver la vertu de pureté : il est en effet beaucoup plus facile de repousser une tentation du démon en présence d’une femme qui inspire le respect, et de s’élever grâce à elle en rendant grâces à la divine Providence pour la beauté de sa création.

Frédéric et Anne-Catherine

Je voulais ajouter un petit témoignage : j’avais lu des choses similaires et je ne pensais pas que ça m’arriverait, mais je suis stupéfaite du nombre de compliments que je reçois ces derniers jours, de collègues, d’amis, et même d’un inconnu dans la rue qui m’a simplement dit que ça faisait du bien de voir une femme féminine et rayonnante… J’ai aussi passé un dernier palier psychologique et fait une grosse séance de jardinage, assez physique, avec mon mari ce matin. Avant, c’était une des tâches pour lesquelles je remettais systématiquement un jean. Aujourd’hui j’ai simplement enfilé une robe en jersey, confortable et facile à laver, et une paire de tennis, et ça n’a finalement pas été plus compliqué qu’avec un pantalon !

Julie

Je viens de terminer votre livre. Mais quelle joie ! En le refermant, plus encore qu’après avoir écouté vos podcast (que j’aime beaucoup) je me suis sentie résolue à vouloir approfondir la volonté de Dieu pour moi et en particulier dans ma vie se fiancée . Concrètement, j’ai vraiment envie de me voiler à l’église. Je suis en train de me dire en plus, que depuis ma confirmation il y a 5 ans , notre Mère l’Eglise n’a pas cessée de me pousser à passer des “caps” à contre courant (choix de la chasteté, prier le benedicité même dehors,…). Votre livre donne encore plus envie de porter l’Evangile au monde par le biais de la féminité. Merci pour votre travail, je vous porte dans mes prières !

Suzanne

Ce petit mot pour te remercier pour tout le travail que tu accomplis au service de l’élégance et de la modestie. Je te suis depuis plusieurs années maintenant. Grâce à tes articles j’ai appris de nombreuses choses. Je me suis sentie moins seule à être ni coincée ni libérale dans ma façon de me vêtir. Je pense pouvoir dire aujourd’hui que je ne suis plus dépendante du regard des autres, dans ma façon de m’habiller et s’est en partie grâce à toi. Je me sens femme et je suis fière d’avoir mon propre style. J’aime de plus en plus les jupes ultra longues et ma grande victoire du moment est d’avoir passé un semaine complète en jupe au travail ce qui n’est pas simple. Je travaille dans un commissariat où tout le monde est en pantalon et je vais sur le terrain. 😅

Jeanne

Votre site m’a été recommandé par une de mes amies et je dois dire que ça a été la plus belle recommandation qu’on m’ait faite jusque là. Je suis toujours à la recherche d’un style vestimentaire plus décent, sans pour autant être complètement décalé des autres et votre site m’a beaucoup apporté sur ce point là. Vous m’avez appris que la femme est élégante et doit le montrer sans pour autant en faire trop. C’est pour ça que je raffole aussi de vos posts/ D’un côté il me permettent de retrouver toute l’éducation que m’a transmise Maman (éducation que j’ai eu tendance à contredire pendant l’adolescence en voyant que personne ne pensait comme moi) et d’un autre, de me sortir aussi des méandres du monde universitaire où les filles s’habillent n’importe comment, sans aucun respect et osent se plaindre qu’on les agresse. DONC MERCI! Merci de nous offrir ces lectures riches et ne me montrer que je ne suis pas seule dans la lutte contre les mini-jupes et les décolletés plongeants. Je n’ai pas abordé vos posts sur la façon dont nous devons nous tenir en société ou sur la place de la femme dans le mariage mais merci aussi parce que c’est vraiment précieux !

Anne

J’ai longuement hésité à vous écrire ce petit message, pour une raison toute bête : je n’osais pas. Et je me suis dit, tant pis, je serai peut être la énième personne à la remercier pour son travail, mais je le fais. Merci merci merci Thérèse pour votre blog qui console tant. Je dis bien consoler parce que c’est dur et parfois douloureux d’être une femme chrétienne, à cause des incompréhensions et des critiques, souvent subies de la part de nos proches. Alors, pour moi, vos articles, dont les sujets arrivent toujours à point nommé, sont les instruments par lesquels la Providence me parle et m’encourage. Cela pourra sembler bien enfantin ou je ne sais quoi, mais je le pense réellement. J’ai 27 ans, je suis mariée mais je n’ai pas d’enfants. Les gens autour de moi ont souvent une foi vacillante. Mais je crois, j’ai la foi. Dieu n’abandonne pas ceux qui Le suivent. Et votre blog soutient ma foi. Alors encore merci. Continuez à rester fidèle à vos valeurs malgré les obstacles. Continuez à faire du bien autour de vous. Et si je peux vous aider en quoi que ce soit pour maintenir ce blog, alors n’hésitez pas. Excusez cette spontanéité dans tout ce message, mais je sais que vous êtes suffisamment fine et bonne pour comprendre ce que je dis bien maladroitement.  Que Dieu et la Sainte Vierge vous bénissent.

Isabelle