Comment habiller nos petites filles ?

Petite fille

Un grand merci à toutes pour vos nombreux retours suite à la question que je vous ai posé dans ma newsletter du 8 mars (si vous n’êtes pas encore abonnée, c’est par ici). Je vous y ai demandé, en effet, vos retours d’expérience sur la façon d’habiller les petites filles : est-ce essentiel de les mettre en jupe dès leur plus jeune âge ? Est-ce que cela a vraiment un impact ? Quid de la pudeur à un âge où ces petites filles ne savent pas forcément se tenir “bien” ? Vous avez confirmé toutes mes intuitions, et je vous propose aujourd’hui quelques témoignages qui résumeront tous ceux que j’ai reçus. Je ne peux pas tous les publier, mais vous aurez l’essentiel des idées 🙂

“J’ai voulu  mettre des pantalons aux filles bébé puis petites. Eh bien ce sont elles qui refusaient systématiquement d’en mettre (même pour la patinoire ou des activités sportives) elles préfèrent être en robe ou en jupe, et trouvent cela plus joli. Et j’ai fini par me dire que c’était plutôt positif et qu’il fallait encourager cette aspiration. Et autour de moi j’entends beaucoup ce même genre d’histoires : les petites filles sont plus tournées vers les jupes et robes, et aspirent à être élégantes. Et la deuxième raison pour laquelle elles n’aiment pas les pantalons : c’est compliqué à ouvrir et fermer, et cela les gêne, voire ça leur fait mal au ventre !”

“Mon aînée vient d’avoir 3 ans et je la mets toujours en jupe. (…) Je pense qu’il est important d’éduquer les filles dès le plus jeune âge à porter des tenues féminines et modestes. Même si à cet âge, avec certains mouvements, on peut voir la culotte ou la couche, ce n’est pas très grave. Il y a un moment où une maman sait quand il est temps de dire à sa fille qu’elle ne doit pas se tenir de telle façon car on ne doit pas montrer sa culotte. Une maman sent et sait ce genre de chose.”

“J’ai une petite fille de 15 mois qui ne marche pas encore. Pour le moment, elle porte donc au quotidien pantalons et salopettes, avec un haut et un pull féminins, mais comme elle rampe et marche à 4 pattes partout, c’est plus simple pour elle à l’heure actuelle. Par contre, et depuis sa naissance, le dimanche, c’est robe. Pour le Jour du Seigneur, depuis leur plus jeune âge, garçon comme fille, mes enfants portent une tenue particulière, qu’ils ne portent pas le reste de la semaine pour la garder propre. Actuellement, nous sommes en hiver, donc avec un collant on cache la couche, quelque soit les positions invraisemblables prises par ma fille. Cet été, ce sera un joli bloomer sous sa robe, assorti ou non à celle-ci, qui cachera la couche et plus tard ses parties intimes. Pour l’instant, je me dis qu’à partir du moment où elle marchera vraiment, ce sera robe tous les jours, sauf exception. Je verrai comment cela se passera réellement l’an prochain. Elle apprendra à se tenir bien (c’est notre rôle, par l’exemple et par la parole), et je sais que certaines mamans mettent un petit short sous la robe de leurs filles, notamment pour qu’elles soient plus à l’aise à l’école, où certains garçons soulèvent la robe ou la jupe des filles, ou essaient de voir. (…) Et puis, le meilleur apprentissage étant l’exemple, si nos filles nous voient en robe ou jupe tout le temps, sauf exception, elles considéreront cela comme normal, en tout cas avant l’adolescence”.

“Il va sans dire que robe ou jupe ou pantalon n’ont vraiment pas d’importance pour un bébé. S’obliger à habiller un bébé tous les jours en robe sous prétexte que c’est une fille, c’est à mon avis mettre des principes où il n’y en a pas. Rien ne nous y oblige, même si je fais en sorte que ce soit le cas, surtout par goût personnel. En revanche je tiens à habiller mes filles dès la naissance en robe pour la messe du dimanche, c’est plus joli. Après quelques mois, il faut aussi que filles et garçons passent par le stade quatre pattes et apprentissage de la marche. Il peut être extrêmement gênant pour un bébé de se prendre les pieds/genoux dans une robe. Il vaut mieux opter pour des shorts (pantalons si c’est l’hiver) si on y tient, mais des petites robes courtes vont aussi très bien.
Par contre, il est flagrant de voir comme vers 2 ans, les petites filles commencent à devenir très attentives à la façon de s’habiller (ça passe par des caprices parce que subitement tel vêtement est devenu moche à leurs yeux ) et de se coiffer. Ma fille remarque dès que je change de vêtement ou de coiffure (c’est gratifiant puisque à chaque fois elle me dit : oh maman elle est belle), elle est surtout enchantée quand je porte des jupes très longues. Le vêtement de la maman est donc très important pour l’éducation du goût des filles ! Et puis, autant leur apprendre jeune à bien se tenir (elle a bien compris que quand on s’assoit, on rabat sa jupe si elle remonte). C’est aussi un premier moyen pour elle de lui faire distinguer les garçons des filles (elle porte une jupe, son frère non). (…) Ne pas oublier qu’un enfant est achevé d’imprimer à 4 ans ! De la même manière qu’un enfant de 4 ans qui n’est jamais allé à la messe ne verra pas la chose comme étant “naturelle”, ainsi une petite fille qui aura été habituée pendant plusieurs années à mettre également robes ou pantalons aura certainement une confusion inconsciente dans la perception de ce qu’est un vêtement féminin.”

“J’avoue que je laisse souvent les toutes-petites en pantalon, pour éviter qu’elles ne se prennent les pieds dans leur robe en montant les escaliers, par exemple. À partir de 3/4 ans, c’est robe ou jupe, sauf exception ; plus grandes( 8 ans environ), si elles veulent passer un pantalon pour courir à leur guise, nous l’admettons mais exigeons qu’elles remettent robe ou jupe pour déjeuner et dîner… limite jusqu’à présent parfaitement admise, ne serait-ce qu’au nom du respect des convives autour d’une table.”

“Nous venons d’avoir une petite fille et avec mon mari nous avons décidé de commencer à lui faire porter des robes vers ses 3 mois. En attendant elle portera des barboteuses qui gardent cet aspect « bébé » et qui n’ont pas l’inconfort des petits jeans et autres tenues de « mini adulte » totalement en décalage avec les besoins d’un bébé. De plus, jusqu’à ce que notre petite fille aille à l’école, nous comptons lui faire porter des bloomers sous ses robes ou jupes plus tard. Ainsi elle peut jouer sans craindre « qu’on ne voit sa culotte » et cela lui apprendra aussi à porter un vêtement dessous. Dans certaines écoles, les filles doivent porter des jupons sous leurs jupes, je trouve que c’est une bonne idée car cela permet de mettre un linge entre le vêtement de dessus, ce que l’on montre au monde et son intimité.”

“Mais alors, ce que je trouve important aussi est de ne pas en faire une fixation…il faut absolument que cela soit le plus naturel possible et surtout pas parler de “mal”, “vilain”, et s’adapter à l’âge…. !!! Je pense que plus on parle simplement à nos enfants, plus la confiance et la communication règne, ce qui est primordial à mon avis ! Ce n’est pas “il faut”, “tu dois”….mais au contraire apprendre la beauté mais avec le pratique aussi dès tout petit ! Idem pour le “transparent”, le “sans manches”….. on leur explique que notre corps n’est pas fait pour être exposé, qu’il nous a été confié pour le temps de notre vie, mais que l’on ne doit pas en faire n’importe quel usage…et cela commence par le “respecter” dans tous les sens du terme (pureté, hygiène, pudeur…) et le réserver à la mission que le Bon Dieu a prévu pour nous.”

“Depuis qu’elle est petite ma fille porte essentiellement des robes ou jupes et y est très attachée. Je pense qu’il faut distinguer les bébés jusqu’à l’acquisition de la marche des petites filles. Le bébé qui ne marche pas est souvent par terre, à quatre pattes, il escalade de petites marches… Bref il enfin elle bouge et a besoin de vêtements pratiques pour développer sa motricité au sol qui lui permettra une bonne acquisition de la marche. Passé l’âge bébé vers 2 ans la petite fille commence à s’intéresser à ses vêtements, à les enfiler seule, à les choisir. C’est là je pense qu’il faut lui faire aimer les tenues de filles, lui faire différentier de la tenue de ses frères par exemple. C’est un penchant souvent naturel vers les jolies tenues, les nœuds, les petits bijoux que l’on oriente non vers la coquetterie mais vers l’amour de la féminité. “

“Mon témoignage va différer des autres dans le sens où je ne suis pas maman mais assistante maternelle. Je m’occupe de plusieurs enfants, de tous les horizons. (…) Voici donc ce que je pense de la question. Tant que l’enfant ne marche pas (jusqu’à environ 12 – 18 mois), il est très compliqué de mettre les  bébés en robe ou jupe. Cela entrave considérablement leur motricité. Or plus un enfant sera libre dans ses mouvements, plus il sera susceptible de marcher vite. Par contre dès qu’un enfant marche, il me semble nécessaire de la mettre en jupe ou robe dès que c’est possible. Évidemment, une tenue adaptée est obligatoire pour aller faire de la psychomotricité, par exemple. De plus, j’ai remarqué très vite que les enfants sont sensibles à la robe, qu’ils trouvent d’instinct plus jolie. Les petites filles sont ravies dès qu’elles peuvent dire : “aujourd’hui, j’ai une robe comme nounou”. “

“Je pense que ce qui est important c’est aussi de savoir se changer. Le pantalon n’est pas un interdit, c’est juste une tenue appropriée pour le sport ou une activité similaire. Lorsque cette activité est terminée, alors on se rechange, on remet sa robe. Je mettait beaucoup plus de pantalons à ma fille lorsqu’elle était bébé, mais j’ai cheminé pour moi et donc pour mes filles. J’ai compris des choses et je veux les transmettre à mes filles. Je pense qu’il est impératif que ce soit la maman qui donne le ton, car elle va être l’exemple futur pour ces enfants, et pas simplement pour ces filles mais pour ces garçons. Nos filles sont bien plus belles en robes, car elles sont ce qu’elles doivent être, de petits boutons de roses… qui vont s’ouvrir un jour !”

Vous avez été nombreuses aussi à rappeler l’importance de l’élégance et la propreté des petites filles (cheveux coiffés et attachés notamment). De plus, vous avez confirmé qu’il était crucial d’apprendre aux petites filles à bien se tenir (ne pas écarter les jambes, ne pas montrer sa culotte, etc). Merci encore pour vos nombreux retours qui sont très intéressants ! N’hésitez pas à me dire en commentaire s’il y a d’autres sujets de ce genre que vous voudriez que j’aborde 🙂

Ces articles peuvent également vous intéresser : De l’importance de s’asseoir avec grâce et Manuel de survie d’une mère de famille : comment tenir sa maison en ordre et son âme en paix

Crédit photos : Pexels.

16 réflexions sur “Comment habiller nos petites filles ?

  1. Nolann dit :

    Il y a tant de témoignages ! Je n’ai pas encore tout lu et je n’en ai pas envoyé parce que je suis célibataire et sans enfants. Mais, avec l’homme que je fréquente, nous prévoyons de nous fiancer et nous marier; nous avons déjà abordé ce sujet spontanément et pour lui et moi, si nous avons une fille, nous ne lui ferons plus porter de pantalons une fois qu’elle saura marcher.

    D’ailleurs pour les petits garçons, le pantalon est plus approprié que le jeans je trouve ! Mais ce n’est pas le sujet 😉

    Merci pour cet article Thérèse

  2. femmeapart dit :

    Merci Nolann pour ce commentaire ! Il est vrai que c’est important d’être d’accord sur ces sujets avec son (futur) mari. C’est lui qui pourra aussi, par ses compliments, encourager ses filles à être belles & décentes !

  3. Fleur dit :

    Il y a des témoignages très intéressants et très juste. Etant la mère de deux enfants de sexe différent, un garçon, une fille, qui sont maintenant des adolescents, voici comment je procédais jusqu’à leur 3 ans. Pas de pantalon même pour le garçon car comme l’a dit une des dames, le pantalon comprime la taille comme la jupe et fait mal au ventre des tout petits. Ce fut donc barboteuses et salopettes. Ils ont ainsi pu crapahuter sans crainte, se salir, apprendre, expérimenter sans risque de se faire mal. Vers 2-3 ans j’ai commencé par faire porter des robes avec bloomer à ma fille, toujours en alternant avec la salopette et il y en a d’adorable pour les petites filles. Côté cheveux, c’était des tresses. Vers 6-7 ans, j’ai commencé à alterner les tenues de ma fille : pantalon, jupe, short, robe, un peu comme maman (moi) d’ailleurs. Côté cheveux c’était natte, ou barrette qui dégage le visage. Maintenant qu’elle est ado, elle continue à alterner ses tenues mais elle a des règles, pas de jean trouée, pas de pantalon trop ample ou trop serré, pas de jupe ou de robe trop courte ou trop collante. Finalement elle a plutôt un style preppy – collège soft. Elle n’achète pas ses vêtements seule et nous donnons systématiquement notre avis, si nous refusons elle repose le vêtement. Côté cheveux, nous tenons à ce qu’elle ait le visage dégagé, elle est très tresses, nattes ou barrettes. Nous avons aujourd’hui une ado de 15 ans bien dans ses baskets, élégante et intelligente. Ses copines lui disent toujours qu’elle est bien habillée.

  4. femmeapart dit :

    Bonjour Fleur, merci pour votre témoignage qui vient compléter ceux déjà reçus ! Je trouve cela très bien d’accompagner sa fille, mais de lui mettre aussi certaines limites.

  5. Marica dit :

    Bonjour Thérèse,
    Je voulais vous envoyer un avis suite à la newsletter, mais j’ai raté le coche… Je le donne donc en commentaire.
    J’ai une petite fille de bientôt trois ans ( et deux garçons). Jusqu’à présent je ne l’habille qu’en robe ou jupe, avec un short en été pour aller jouer dans le sable ou crapahuter en montagne (plus pratique et sécurisé).
    Avec mon mari, nous nous posions récemment la question du pantalon : comme elle joue beaucoup par terre, on voit souvent sa culotte ; difficile de lui faire tout le temps des remarques, alors que ses frères peuvent se tenir plus librement ; ne vaudrait-il pas mieux lui mettre des pantalons, pour la vie de tous les jours ?
    Je ne m’y suis pas résolue parce que je la trouve plus mignonne en jupe et robe et parce que je n’ai pas envie de faire des frais… Mais dans l’absolu, je n’ai pas résolu la question. Même si je suis convaincue qu’il faut apprendre aux petites-filles qu’un vêtement normal pour une fille est une jupe ou une robe et que le pantalon est réservé à des occasions précises.

  6. Marica dit :

    Je ne sais pas si ce que j’ai dit est clair. Je veux dire que j’ai un seul short dans sa garde-robe d’été réservé à certaines occasions.

  7. femmeapart dit :

    Merci Marica pour votre commentaire et retour d’expérience ! Je crois que dans les divers commentaires vous avez pu voir comment faisaient les parents par rapport à la décence : ajouter un legging en-dessous, apprendre à se tenir etc.

  8. AT dit :

    Chère Marica, ayant eu moi-même plusieurs filles avant d’avoir des garçons, je vous soutiens totalement dans le choix de ne faire porter que des jupes ou robes à votre petite fille. En ce qui concerne les jeux par terre, il y a un petit temps d’adaptation pour les fillettes où on leur dira de temps en temps de faire attention à leur tenue, et cela leur paraîtra naturel. Surtout si on ne psychote pas… De mon côté, je n’ai jamais fait porter de pantalons à mes filles, même petites : bébé, elles avaient un bloomer pour cacher la couche et plus grandes, tant qu’elles portaient des couches, ça m’a permis de leur dire “tiens-toi mieux, on n’a pas besoin de voir ta couche”, comme ça elles avaient appris ce qu’est la bonne tenue avant la propreté et donc moins de problèmes avec la vision des sous-vêtements. Et les petites filles ont la pudeur ancrées en elles, elles font donc très vite attention à leur tenue, on n’a pas besoin d’insister lourdement.
    Mais je tiens aussi à dire que pour les petits garçons, ce n’est pas parce qu’ils sont en pantalons qu’ils peuvent se tenir n’importe comment : eux aussi doivent apprendre à bien se tenir, même s’ils sont régulièrement allongés sur le sol pour jouer aux petites voitures :-)… La bonne tenue (sans être guindé, il faut s’adapter à l’âge de l’enfant) est aussi un respect du corps et de l’âme qui l’anime.

  9. femmeapart dit :

    Merci pour ce commentaire et ce retour d’expérience ! Tout ceci est une question de bon sens et d’équilibre, je suis bien d’accord avec vous.

  10. Marie dit :

    Bonjour Thérèse ,
    J’ai découvert votre blog et vos conférences récemment. Félicitation! Il y a peu de monde qui milite pour la vrai féminité, pour réhabiliter la femme Catholique, la mère au foyer et tous ces sujets si passionnants.
    Pour ajouter un petit commentaire sur ce sujet de vêtir nos petites filles, je suis maman d’une petite fille de 9 mois, et je trouve primordiale que les filles soient habillées en femme dès leur naissance, car la question fréquente :” c’est un garçon ou une fille “? que nous posent” les admirateurs ” de notre enfant , est assez désobligeante… Selon moi, il faut être fière de nos enfants et de ce qu’ils sont, donc les habiller en fille dès la naissance. Une femme, même en randonnée, en jardinant, en cuisinant, en faisant le ménage reste une femme et cela doit se voir, rien excuse le port du pantalon, et c’est valable aussi bien pour les petites filles. Pour ce qui est de la pudeur, cela vient en grandissant, par des habitudes de bonnes tenues, et le fait de faire porter des robes longues à ses filles leur permet d’être correctes même dans leurs jeux.
    Saint Carême !

  11. Marica dit :

    Oui, AT, vous avez raison ! Mais je ne trouve pas, pour le moment, que la pudeur soit si innée… Je me bats quand même souvent pour que mes enfants ne sortent pas de la salle de bain déshabillés, ne rentrent pas dans les toilettes quand un autre y est… La crise des trois ans n’aide peut-être pas beaucoup.
    Je suis bien d’accord sur le fait qu’il faut exiger de la tenue des garçons aussi ! Rien de plus agaçant que des enfants qui se trainent par terre pour le plaisir…

  12. Marie dit :

    Bonjour Thérèse ,
    J’ai découvert votre blog et vos conférences récemment. Félicitation! Il y a peu de monde qui milite pour la vrai féminité, pour réhabiliter la femme Catholique, la mère au foyer et tous ces sujets si passionnants….
    Pour ajouter un petit commentaire sur ce sujet de vêtir nos petites filles, je suis maman d’une petite fille de 9 mois, et je trouve primordiale que les filles soient habillées en femme dès leur naissance, car la question fréquente : » c’est un garçon ou une fille « ? que nous posent » les admirateurs » de notre enfant , est assez désobligeante… Selon moi, il faut être fière de nos enfants et de ce qu’ils sont, donc les habiller en fille dès la naissance. Une femme, même en randonnée, en jardinant, en cuisinant, en faisant le ménage reste une femme et cela doit se voir, rien excuse le port du pantalon, et c’est valable aussi bien pour les petites filles. Pour ce qui est de la pudeur, cela vient en grandissant, par des habitudes de bonnes tenues, et le fait de faire porter des robes longues à ses filles leur permet d’être correctes même dans leurs jeux.
    Saint Carême !

  13. MCC dit :

    Merci beaucoup pour cette article, Thérèse!
    pour ma part les petites filles doivent être habiller en fille dès leur naissance, ça évite les confusions pour l’entourage avec les éternelles questions : est ce un garçon ou une fille ? … qui à la longue sont pénible… La femme est femme dès sa naissance donc il faut l’éduquer ainsi même dans son vêtement .
    Je suis maman d’une petite fille de 9 mois , et je fais ainsi depuis sa naissance et je trouve qu’il n’y a rien de plus beau qu’une petite fille avec une belle robe , même à 3 jours d’existence !
    Marie

  14. femmeapart dit :

    Bonjour Marie, merci pour votre témoignage ! Je suis désolée pour ma réponse tardive mais votre commentaire était passé dans les spams, je ne sais pas pourquoi :-S Vous avez tout à fait raison concernant la distinction des sexes par le vêtement dès le plus jeune âge ainsi que l’apprentissage de la pudeur. Bonne semaine sainte à vous aussi 🙂

  15. Vladi Facon dit :

    Je trouve votre article intéressant. Pour ma part j’ai été élèvée avec des pantalons, par une mère en pantalon….Abandonner le pantalon était chose difficile pour moi à l’âge de 37 ans!
    Après 3 garçons j’ai eu une fille. Elle a 27 mois actuellement. Elle n’a jamais mis de pantalon sauf pijama et vêtements de pluie. Bébé, avant de marcher, à la maison elle était soit en pijama confortable, soit en robe ou jupe très confortable ( matière extensible, coupe ample et pas longue ). Pour les petite filles les robes sont plus confortables que les jupes je pense. Ma fille est très heureuse et reconnait parfaitement ses affaires des affaires de ses frères.

    L’habit formate l’ésprit, la façon de se mouvoir etc. Enfant j’étais souvent jalouse voyant des filles habillées en robe et avec des cheveux longs. Parfois on me confondait avec un garçon et je me sentais blessée…

Laisser un commentaire