Théologie du foyer : trouver l’Éternel dans le quotidien

Theologie foyer

Le livre dont je vais vous parler aujourd’hui est plutôt un très bel album, bien illustré et agréable à feuilleter. C’est un guide vers l’essentielle simplicité de la foi et de l’évangélisation avec et par le foyer. Il nous pousse à réfléchir plus profondément aux espaces dans lesquels nous habitons. Notre maison est là où nous vivons, et même plus que cela. Cet ouvrage nous invite à découvrir l’Éternel dans le quotidien, et à comprendre la signification profonde d’éléments assez simples tels que la lumière, la nourriture, la sécurité, l’ordre, le confort ou l’hospitalité, avec des parallèles qui sont faits avec la Bible. En voici quelques extraits :

“La maison, comme le disait Chesterton, est petite, comparée à une entreprise ou à un bureau, mais elle va nous faire une grande impression et nous marquer. Le foyer, par sa nature, est fait pour être la préfiguration du ciel. Il doit à la fois nous combler en cette vie terrestre, mais, en même temps, nous offrir un aperçu de ce qui arrivera lorsque nous verrons l’accomplissement de la promesse du Paradis que le Christ nous a faite”.

“Nos foyers deviennent des sanctuaires – un endroit où l’on se sent en sécurité, protégé, et où l’on prend soin de nous. Même le mot sanctuaire a un sens plus profond.  Il prend sa racine dans le mot sanctus, qui signifie saint. Faire de nos foyers une sorte de sanctuaire signifie davantage que de mettre de bons plats sur la table ou des draps fins sur les lits. Il faut nourrir les âmes. Sans cela, l’âme restera affamée et cherchera Celui qui, seul, peut satisfaire les désirs de notre cœur”.

“L’expression “théologie du foyer” amène à l’esprit une vérité spirituelle vitale : nos foyers peuvent évangéliser. Tout le temps que nous passons dans les recoins de notre maison – à nettoyer un placard par-ci, à faire un lit par-là, à accrocher un tableau, à arroser les plantes, à laver un enfant, à éplucher des pommes de terre, à réciter des prières, à nous disputer et nous réconcilier – toutes ces choses visibles et invisibles, d’une certaine façon, pénètrent les fibres d’une habitation. Nous pouvons avoir du mal à reconnaître la beauté de tout ceci, jusqu’à ce qu’un étranger arrive et en soit ému. Une vie vécue selon les désirs de Dieu et sous le signe de l’amour, nous fait grandir, nous et d’autres, à travers une beauté qui n’est qu’humilité. La vérité, c’est que nous ne réussirons pas toujours à persuader nos amis et nos connaissances à passer la porte d’une église catholique, mais nous pouvons les emmener dans notre cuisine. Comme le laïcisme est omniprésent dans notre société, le fait d’interagir avec une famille, dans un foyer authentiquement catholique, pourrait être la seule occasion, pour certaines personnes, d’être intimement proches d’êtres humains luttant et s’efforçant de vivre pleinement et sacramentellement en accord avec les desseins de Dieu“.

“Essayons de réellement penser à la façon dont nous pouvons rendre nos foyers terrestres suffisamment bien équipés pour que ceux qui y vivent puissent aller à la maison du Père. L’objectif de ce livre est de nous aider à reconsidérer l’honneur d’être une maîtresse de maison, et de pouvoir procurer à ceux que nous aimons sécurité, nourriture, affection, amour, créativité, réconfort et liberté”.

“Les chambres attentivement récurées et les jardins méticuleusement manucurés sont extraordinaires, mais il est d’une grande sagesse de prendre conscience que nos foyers n’ont pas besoin d’être luxueux ni même simplement cossus, pour être parfaits“.

Théologie du foyer

Si vous souhaitez lire l’ouvrage de Carrie Gress (en anglais), vous pouvez vous le procurer ici. En commandant ce livre sur Amazon et à partir de mon site, vous me permettez de toucher une modeste commission, sans pour autant payer plus cher, et ainsi de financer la maintenance et la mise à jour de ce site 🙂 Merci d’avance 😉

Ces articles peuvent également vous intéresser : Homme et femme: une invention divine et « Le mari est la tête, la femme est le cœur »

Crédit photo : Pexels.

2 réflexions sur “Théologie du foyer : trouver l’Éternel dans le quotidien

  1. femmeapart dit :

    Je l’ai vraiment beaucoup apprécié ! Cet album aide à faire voir autrement notre « chez nous ». J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à en feuilleter quelques pages chaque soir.

Laisser un commentaire