Et si les femmes gouvernaient le monde?

Femmes gouverner

Lors d’un discours prononcé à Singapoure le 16 décembre dernier, Barack Obama, ancien président des Etats-Unis, affirma : “Maintenant, les femmes, je veux juste que vous sachiez que vous n’êtes pas parfaites, mais ce que je peux dire sans conteste, c’est que vous êtes meilleures que nous [les hommes]. Pendant deux ans, si chaque nation sur terre était dirigée par des femmes, vous verriez une amélioration significative du niveau de vie et des résultats dans tous les domaines”. Ce n’est pas un cas isolé. Il est plus que répandu dans mes médias de masse, à l’heure actuelle, d’imposer à tous l’idée selon laquelle, si les guerres existent, c’est parce que la plupart des dirigeants mondiaux sont des hommes. Encore une terrible conséquence du “patriarcat oppresseur” 😉

Ce genre de raisonnement part de l’idée, qui est tout à fait vraie, que les hommes sont, de façon générale, plus agressifs, plus forts ou plus violents que les femmes, qui, elles, sont davantage douces et maternelles. Cela est dû notamment à nos hormones : nous ne produisons pas les mêmes et elles n’ont pas les mêmes effets sur nous. Cependant, ce qui est vrai de façon générale ne veut pas dire qu’une personne se réduit à cela : les hommes ne sont pas en permanence en train de crier, de taper et de chercher les conflits. D’un autre côté, les femmes ne sont pas toujours calmes et douces. Beaucoup de femmes sont extrêmement violentes, et vont même jusqu’à tuer leurs propres enfants, quel que soit leur âge. C’est souvent lorsqu’il y a une majorité de femmes dans les groupes (au bureau par exemple) que l’on constate des histoires de sabotage, de jalousie, de conflits inutiles.

Au-delà de cela, il suffit de regarder l’histoire. Les femmes qui ont déjà gouverné des nations n’ont pas été forcément tendres ni pacifiques : Margaret Thatcher, Victoria, Sarah Palin, Madeleine Albright (regardez cette vidéo par exemple). L’histoire prouve donc que c’est faux : il n’y a pas eu moins de guerres quand ces femmes dirigeaient leurs pays. Rappelons aussi que les guerres n’ont pas lieu parce que les dirigeants ou dirigeantes sont agressifs, mais pour des raisons tactiques, économiques, défensives, etc. Sans oublier que les femmes ou les hommes gouvernent rarement seuls. Ils sont entourés de conseillers, de spécialistes et ne prennent pas leurs décisions ainsi, sur des coups de tête (en général 😉 ).

Vous le voyez, tout n’est pas blanc ou noir, et ce qui concerne le gouvernement d’un pays et les guerres ne peut pas se réduire à une énième opposition entre masculin et féminin. L’objectif de cet article est tout simplement de dénoncer le lavage de cerveau actuel que nous subissons tous. On veut nous faire croire que les femmes sont toutes parfaites, géniales et, bien sûr, supérieures aux hommes. Eux représentent le mal, la violence, la méchanceté, l’injustice, et doivent être combattus. Hommes et femmes, nous avons nos travers et nous devons les combattre. Les deux sexes sont capables du meilleur comme du pire, mais nous devons nous respecter, nous soutenir. Les femmes peuvent, bien entendu, être vecteurs de paix autrement qu’en gouvernant, et c’est tant mieux. Cela commence en restant à notre place, et en étant en paix avec Dieu, c’est-à-dire en étant de bonnes chrétiennes et en nous efforçant chaque jour d’être meilleures ! C’est en rayonnant dans notre foyer et dans notre entourage, et en y étant vecteur de paix que nous pourrons espérer apporter le Bien et la Paix autour de nous.

Que pensez-vous de ce sujet ? Avez-vous d’autres arguments et d’autres exemples à ajouter pour compléter cet article ? N’hésitez pas à réagir en commentaire ! Je vous copie déjà un commentaire intéressant laissé sur YouTube, n’hésitez pas à regarder.

Retrouvez ce podcast et bien d’autres sur YouTube.

Cette vidéo pourra également vous intéresser : Les femmes déclenchent plus de guerres que les hommes.

Ces articles peuvent également vous intéresser : Une femme à part a-t-elle le droit de travailler ? et Être une femme forte et avoir du courage

Crédit photo : Pexels.

6 réflexions sur “Et si les femmes gouvernaient le monde?

  1. Clotilde dit :

    2 réflexions me viennent :
    1- Les femmes ne sont pas naturellement faites pour diriger. J’en veux pour preuve que la plupart des femmes dirigeantes perdent beaucoup en féminité, se masculinisent, deviennent plus dures (vous citiez Margaret Thatcher, on peut aussi penser (entre autres) à Elisabeth I d’Angleterre, Marie Stuart, Marine Le Pen ou même, malgré toute l’administration que j’ai pour elles, Blanche de Castille et Isabelle la Catholique). Une femme est faite pour donner la vie, quel bouleversement voire inversement quand elle prononce une déclaration de guerre ou un arrêt de mort !
    Il faudrait, dans une visée politique, un homme à la tête et une femme comme conseiller, là il y aurait un bel équilibre prometteur.
    2- Comme le dit l’auteur de “L’univers fascinant de la femme”, instinctivement l’homme estimera toujours que la femme est meilleure que lui. Cette tendance est à mon avis exacerbée aujourd’hui, à l’heure de la grande culpabilisation du “mâle blanc hétéro”…

  2. Marie dit :

    “C’est souvent lorsqu’il y a une majorité de femmes dans les groupes (au bureau par exemple) que l’on constate des histoires de sabotage, de jalousie, de conflits inutiles.”
    L’année dernière je travaillais en EHPAD (milieu sait-on combien féminin) et dans mon mémoire c’est exactement la remarque que j’ai écrite. Eh bien le jour de la soutenance, c’était INSOUTENABLE d’entendre cela pour les 2 jurys femmes que j’avais, “impensable d’entendre ça au 21ème siècle”, m’ont-elles dit. A tel point que je me suis fait lyncher et ai eu une mauvaise note juste à cause de cette remarque. Et pourtant, tout le monde est bien d’accord avec cela !… Elles ont été incapables de faire la part des choses, de mettre de côté leur point de vue qui a le droit d’être différent du mien. ça leur hérissait le poil que quelqu’un puisse penser cela… Les 2 jurys hommes, eux, n’ont rien eu à redire à ce sujet, ma remarque ne les a pas du tout choqués.

    • femmeapart dit :

      Je suis vraiment désolée que vous ayez eu à vivre cela et que dire une simple « vérité » ou même un simple constat, vous vale une mauvaise note… Cela montre leur susceptibilité et leur incapacité à prendre du recul, et analyser les choses objectivement, sans se sentir visées ou critiquées… Personnellement au bureau c’est plutôt un phénomène qui est reconnu et admis, même par les femmes. C’est un simple constat, qui ne veut pas dire que toutes les femmes soient pareilles, mais qui donne une tendance…

  3. femmeapart dit :

    Commentaire d’une lectrice fait sur Facebook :

    « Je ne pense pas, nous réagissons à l’émotionnel. Nous sommes faites pour être des mères, des artistes, des infirmières, bref aider et féconder ( pas seulement des enfants, mais aussi par l art) . Nous sommes des fécondes, des créatrices. Pas des négociatrices, …. »

Laisser un commentaire