Les hommes et le pouvoir du visuel : aidons-les !

Cet article est la traduction d’une vidéo YouTube que vous trouverez ici en anglais. Le titre original est “Men and the power of the visual”.

Chaque année, les hommes dépensent des milliards de dollars pour pouvoir regarder des femmes en petite tenue (par exemple pour acheter le magazine Sports Illustrated spécial maillots de bain) ou alors complètement nues (sur des sites spécialisés ou dans ce que l’on appelle des magazines pour homme). Les femmes, de leur côté, ne dépensent rien pour regarder des hommes nus. Pourquoi ?

Certaines personnes disent que les hommes sont conditionnés par la société, et que c’est ce qui les pousse à considérer les femmes comme des objets sexuels, et que, d’autre part, les femmes sont conditionnées pour ne pas voir les hommes comme des objets sexuels. Mais si cela est vrai, comment peut-on expliquer ce qui se passe pour les homosexuels ? Ils sont excités à la vue d’hommes nus, de même que les hétérosexuels sont excités par des images de femmes nues. Il ne s’agit donc pas de conditionnement social, évidemment. C’est simplement que les hommes sont, par nature (et pas à cause de la société), “programmés” pour être réceptifs (sexuellement) à ce qu’ils voient.

C’est un point sur lequel les hommes et les femmes sont si différents qu’il est presque impossible (non, pas presque, totalement impossible) que les femmes comprennent réellement. Bien entendu, il arrive que certaines femmes trouvent certains hommes attirants. Et bien entendu, une femme peut avoir une forte réaction à la vue d’un homme séduisant. Mais cela n’est pas comparable. Le visuel seul peut exciter les hommes. Cela demande beaucoup plus pour exciter les femmes que de voir des hommes nus. Si c’était suffisant, la plupart des maris se promèneraient tout nus dans leur maison aussi souvent que possible ou dès qu’ils voudraient avoir une relation sexuelle. Et l’homme moyen peut être excité un nombre infini de fois dans une journée, juste en voyant une femme (en personne, sur une affiche, dans les magazines, à la télévision, ou même simplement dans leur imagination).

Ce n’est pas le cas pour les femmes. (…) Soyons honnêtes. Il n’y a pas de magazines spécialisés qui montreraient les jambes des hommes pour que cela excite les femmes. Mais l’inverse existe. (…) Le pouvoir du visuel est si fort chez les hommes qu’eux-mêmes en sont étonnés. (…) Il est tout à fait normal que les femmes ne puissent pas comprendre complètement tout ceci. Mais si une femme souhaite connaître la sexualité masculine, la première chose qu’elle devrait faire est de comprendre le pouvoir du visuel. C’est pour cela d’ailleurs que vous voyez des publicités sur des affiches, à la télévision et dans des magazines, pour toutes sortes de produits qu’un homme pourrait acheter, accompagnés d’une femme à moitié nue, ou dévoilant simplement une partie de son anatomie. Je me souviens d’une publicité pour une bouteille de Tequila qui montrait les jambes d’une femme et une bouteille de Tequila. Pas de visage, juste des jambes. Verrait-on la même publicité avec des jambes d’homme ? Tout le monde rirait ; on trouverait cela absurde. Mais une publicité avec des jambes de femme, ce n’est pas absurde – c’est séduisant.

Rien de tout ceci n’est dit pour justifier certains comportements inappropriés des hommes. Les hommes doivent toujours se contrôler. Mais nier le pouvoir du visuel sur les hommes revient à nier que la terre est ronde.” Dennis Prager

Petite conclusion de Femme à part : une fois que l’on connaît ce trait particulier chez les hommes, et si l’on veut les aider dans leur combat, veillons à la décence de nos tenues et de nos attitudes ! Chacun ses responsabilités bien entendu, comme c’est dit dans la vidéo, mais ayons la charité de les soutenir comme nous le pouvons, sans tomber pour autant dans la pudibonderie. Et pour celles qui sont mamans, il faut, bien entendu, faire prendre conscience de cela à vos garçons et les aider à éduquer et exercer leur regard afin de toujours traiter les femmes avec respect.

Ce podcast peut également vous intéresser : Faut-il éduquer le regard des hommes ou s’habiller décemment ?

Crédit photo : Pexels.

5 réflexions sur “Les hommes et le pouvoir du visuel : aidons-les !

  1. Thérèse dit :

    Commentaires de plusieurs hommes trouvés sur Facebook : “Quel bonheur, pour l’homme chrétien que je suis, de lire ce message d’une justesse absolue, merci”, “Bien dit, effectivement, je confirme. Il est judicieux que les efforts conjoints, femmes et hommes, portent tout le monde vers le haut 😉”, ou encore “Merci pour cet article. En tant qu’homme, je confirme.Pour nous, c’est un combat quotidien, de chaque instant, contre le péché (par la pensée et par la vue). Le monde entier nous est hostile. C’est très difficile (et d’autant plus pour les convertis comme moi qui avons pris de mauvaises habitudes pendant de longues années).”

  2. Thérèse dit :

    Autre commentaire trouvé sur Facebook : “C’est bel et bien dit, et je crois qu’il est nécessaire de le répéter indéfiniment, malheureusement.
    Je vois les femmes nier cette réalité constamment, sur cette page et partout ailleurs.
    Pourquoi? Pour n’en faire qu’à leur tête sans doute?
    Je me dis que c’est peut-être aussi parce que cela nous dérange, au fond, de savoir « nos » hommes si facilement attirés par n’importe qui n’importe où, et que nous préférons l’ignorer? Je pense qu’il y a de cela.
    Et il y a là aussi une part d’ingénuité, sans doute, dont précisément ces femmes-là se défendraient absolument. Car l’article fait bien de comparer et d’essayer de nous aider à inverser les rôles : l’attirance visuelle chez un homme et chez une femme n’ont pas du tout une intensité ni des conséquences internes comparables.
    Je suppose enfin qu’une fois encore le féminisme moderne a semé là sa mauvaise graine : il essaie de nous faire croire que tout est égal et symétrique en promouvant sur ce principe la grivoiserie féminine et un certain voyeurisme chez les femmes… et elles semblent souvent y croire, ce qui renforce cette illusion.
    Merci Femme à part d’avoir retranscrit cette intervention!”

  3. June dit :

    Votre article est intéressant et je ne me prononcerais pas sur la vision masculine. Mais cela me semble très reducteur sur la consommation féminine ! Par exemple, le calendrier des Dieux du Stade à rapporter plusieurs milliards et il s’en vend entre 50 000 et 60 000 par an. Ou encore celui des pompiers australiens qui se vend à l’internationale et qui existe depuis 27 ans!! Je ne connais pas les chiffres de vente mais ça à l’air de bien fonctionner. De même selon le sondage de 2009 de l’Ifop pour Dorcel, 80% des femmes ont déjà regardé de la pornographie. Que dire des nombreux influenceurs/chanteurs/acteurs/mannequins qui montrent sans arrêt leurs corps et sont adulés et fantasmés par des millions de femmes sur Instagram et autres réseaux. Regarder les commentaires sous une vidéo d’Henry Cavill ou Chris Hemsworth, on est loin du romantisme fleur bleue. Regardez un peu les pubs pour les caleçons, ce n’est pas destinés aux hommes eux mêmes, mais aux copines et femmes qui achètent pour leurs hommes la plupart du temps. Effectivement, on voit rarement des jambes d’hommes sur des affiches, mais des torses coupés oui constamment. Les attraits selon les sexes sont différents, ça ne veut pas dire qu’ils sont inexistants.

    • Thérèse dit :

      Merci pour votre commentaire très pertinent ! Je pense que l’objectif de la vidéo était de rappeler que les femmes et les hommes n’ont pas les mêmes réactions (physiques et sexuelles) par rapport à ces sollicitations visuelles. Donc oui les femmes sont également stimulés et peuvent aussi traiter les hommes comme des objets (malheureusement) mais c’est tout de même un peu plus rare et surtout cela ne se manifeste pas de la même façon.

  4. arbredelacroix dit :

    « Pas de visage, juste des jambes. Verrait-on la même publicité avec des jambes d’homme ? Tout le monde rirait ; on trouverait cela absurde. Mais une publicité avec des jambes de femme, ce n’est pas absurde – c’est séduisant. »

    Justement ce qui me gêne plus qu’énormément dans les photos de présentation de ce blog… Plus les photos de femmes que l’on trouve sur ce blog qui sont tellement élégantes, en jupes trop courtes d’ailleurs, qu’elles en deviennent troublantes… Appliquez au blog cet article, et vous fuirez, si vous êtes un homme modeste, en courant… Cela dit, tout le blog n’est pas à condamner, mais enfin…

    Je n’aime en tous cas pas du tout cet article, car il est trop cru. Il faudrait encore davantage le censurer.

    « Education du jugement des chrétiens. Or celle-ci, comme toute éducation, implique un affinement progressif du sens moral, une recherche positive des plus hautes valeurs et une délicatesse d’appréciation croissante ; il existe en ce domaine une pudeur du regard et de la sensibilité, qui se refuse à toute concession et qui est l’apanage d’une réelle noblesse d’âme. N’est-ce pas en fonction de cet idéal qu’un catholique doit s’accoutumer à porter son jugement, sans se laisser influencer par la crainte pusillanime des critiques ? » Pie XII.

Laisser un commentaire