Pour ou contre les jupe-culottes ?

Vous êtes plusieurs à m’avoir posé cette question : les jupe-culottes sont-elles féminines ? Sont-elles élégantes ? Sont-elles décentes ? Peut-on en porter ? Si vous ne savez pas ce que sont les jupe-culottes, je vous mets une photo ci-dessous. Ce sont, plus ou moins, des pantalons assez larges, qui ont une coupe bien particulière qui fait que, lorsque la personne qui la porte est en position statique, l’on ne peut pas vraiment voir qu’elle porte, en fait, une jupe-culotte et non pas une jupe…tout court 🙂 Je vous ai demandé, dans une newsletter du début du mois, ce que vous pensiez de ce vêtement, ce que vous connaissiez de ses origines, si vous le considériez comme féminin ou masculin, et vos réponses m’ont aidée à creuser davantage ce sujet.

En ce qui concerne l’histoire de ce vêtement, on en voit apparaître dans la mode féminine dès le XIXème siècle. À l’origine, ce vêtement fut créé pour permettre aux femmes de pratiquer certains sports, ou d’effectuer certaines tâches considérées comme masculines. C’est surtout après la première guerre mondiale que ce vêtement connut un véritable essor. La jupe-culotte est reconnue comme un véritable point de départ de la libéralisation de la tenue féminine de façon générale, à un moment où l’on demandait aux femmes de remplacer les hommes tués ou blessés à la guerre. L’on voit bien qu’il s’agit d’un habit complètement masculin, qui a été plus ou moins adapté au dressing féminin. Pour ses créateurs, il faut vraiment libérer la femme de son carcan et lui permettre de ressembler à un homme. Ce mouvement de la jupe-culotte est d’ailleurs contemporain du raccourcissement des jupes, des coupes de cheveux à la garçonne et, bien entendu, des pantalons.

Beaucoup d’entre vous ont tenu à souligner l’ambigüité (et la laideur) d’un tel nom : “jupe-culotte”. On se retrouve face à un vêtement ni 100% féminin, ni 100% masculin. Comme je le disais au début de cet article, si la femme qui porte cet habit ne bouge pas, on dirait vraiment qu’elle est en jupe. Mais dès que cette femme va marcher, se lever, s’asseoir, etc, la supercherie se terminera là, et l’on verra bien qu’il ne s’agit pas d’une jupe. Vous l’avez souligné à juste titre, la jupe-culotte n’est pas spécialement esthétique, ni élégante. Elle peut vite donner un aspect “bancal” ou négligé (un peu comme les sarouels). Encore une fois, cela ne se voit pas lorsque l’on ne bouge pas. Mais qui passe ses journées complètement immobile ? 😉

À vrai dire, il est plutôt difficile de trouver de véritables jupe-culottes. La plupart du temps, il s’agit en fait de pantalons ou bermudas assez larges, mais pas de vraies jupe-culottes. Et finalement, comme nous l’avons vu dans la partie historique, il s’agit d’un vêtement qui va faire autant de dommages que le pantalon, au niveau de la mentalité de la femme qui le porte. C’est un premier pas pour porter des pantalons, et acquérir de mauvaises habitudes. Avec ce genre d’habits, nous n’avons pas les mêmes gestes, ni les mêmes attitudes que lorsque nous sommes en jupe ou en robe. Selon moi, la jupe-culotte est finalement une excuse pour porter des pantalons sans gêner sa conscience, sous couvert qu’il y a le mot “jupe” dans son appellation !

Chères amies, n’oubliez pas que la mode n’est pas qu’une histoire de goûts et de couleurs. C’est aussi une arme redoutable ! Repensez aux origines de ce vêtement avant de vouloir en porter. Les jupe-culottes sont presque aussi mauvaises que les pantalons, à la seule différence, peut-être, que les vraies jupe-culottes ne moulent pas l’entrejambe de la même façon et sont donc, en principe, moins indécentes que le pantalon. Alors oui, pourquoi pas porter une jupe-culotte plutôt qu’un pantalon lorsque la situation l’exige (sécurité, sport…), mais avec parcimonie, et sans que cela ne devienne une habitude ni une facilité.

Et vous, que pensez-vous de ce vêtement ? Dites-moi tout en commentaire !

Ces articles peuvent également vous intéresser : Comment s’habiller pour faire du sport en restant décente ? et Comment s’habiller dans un milieu masculin ?

Crédits photos : Pexels et Tamara.

10 réflexions sur “Pour ou contre les jupe-culottes ?

  1. La renarde dit :

    Il y a pourtant des jupe-culottes féminines et superbes, je ne comprends vraiment pas on s acharne sur elle! Au contraire, elles apportent un petit plus dans la tenue assez originale !

  2. Brigitte Lundi dit :

    On arrive à trouver des jupes culottes correctes. J’en porte parfois quand je fais du gros jardinage, du vélo ou dans certains transports en commun, question sécurité. Mais ce n’est pas une habitude… Cependant, si ça peut être un pas ou une bonne excuse pour le port du pantalon, à contrario, ça peut aussi être une façon de passer progressivement à la jupe…. Il faut voir au cas par cas

  3. Thérèse dit :

    Les jupes culottes sont bien pratiques et peuvent être élégantes, dans le cadre du scoutisme par exemple, elles permettent des travaux forestiers, ramassage du bois, construction de brelages, d’un feu, elles permettent de s’assoir par terre avec décence tout en restant féminine et font partie de l’uniforme de la guide ou de la louvette. Je pense que tout est dans l’esprit de celle qui la porte. Une jupe culotte (le mot est laid, il faudrait trouver un autre terme !) bleu marine qui arrive sous le genou, avec un pli creux, qui fasse plus jupe que pantalon, un collant chaud, une ceinture de cuir et un chapelet, et voilà de vraies jeunes femmes prêtes à vivre l’aventure scoute dans la nature !

  4. Espérance dit :

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour cette article vraiment très lumineux. J’aime beaucoup cette phrase que vous avez écrite : “Repensez aux origines de ce vêtement avant de vouloir en porter.”
    C’est très vraie. Moi je trouve que les jupes culottes ne sont pas du tout esthétique.

  5. Marie dit :

    Tout à fait d’accord avec vous, Espérance ! Il suffit de lire sur le net le but dans lequel la jupe culotte a été diffusée pour en être dégoûtée !!!

    Quant à justifier le port de la jupe culotte pour le scoutisme, je ne vois pas très bien le rapport, j’ai été 6ans Jeannette puis guide, et j’ai toujours tout fait en jupe ample( pas mini!) et ça ne m’a jamais posé aucun problème en terme de décence, au contraire. On apprend à se tenir bien et à être féminine en toute circonstance.
    Croyez vous que nos grands mère aient eu besoin de jupe culotte pour faire tous les travaux des champs, et aller à bicyclette ?! Et tout ceci, toujours avec dignité et élégance.

  6. Marie dit :

    Bonjour Thérèse, je rejoins ton point de vue sur le fait que porter une jupe-culotte pourrait être le premier pas vers des compromis regrettables.
    Et ce n’est pas esthétique quand on est en mouvement 😕
    Toutefois quand on fait du vélo, quand le trajet dure un bon moment et surtout s’il y a du vent, je trouve ce vêtement très pratique. Il faut bien dire qu’une jupe à vélo peut se révéler tout à fait indécente, c’est vraiment gênant !
    Je n’ai pas trouvé de jupe idéale pour faire du vélo : trop longue, trop courte, pas assez ample, ou bien ample mais qui se prend dans les rayons ou la chaîne…
    C’est pour ma part le seul cas où je pourrais mettre une jupe-culotte, pour ma tranquillité d’esprit et les yeux de ceux qui me croisent 😁
    A savoir : il existe des patrons qui font plus jupe que pantalon. Ça compte aussi beaucoup. Je ne veux pas donner l’impression que je mets un vêtement masculin et je ne veux surtout pas m’y habituer.
    Après, je dois dire que ça m’arrive assez rarement. Je ne fais pas 20km à vélo tous les jours !
    Autrement je ne porte que des robes ou jupes 😉

  7. La Demoiselle d'Octobre dit :

    J’en ai porté il y a des années, mais depuis je n’y reviendrai pas car je les trouve vraiment moins confortables que les jupes ou les robes. Après, je pense que c’est peut-être une bonne transition pour quelqu’un qui voudrait porter moins de pantalons avant de se diriger vers des jupes… afin de remonter le cours de l’histoire mais… en sens inverse ! 🙂

  8. Elisabeth AGBODJAN dit :

    Personnellement, j’ai toujours appelé ça ‘un pantalon large’ 😅 j’en ai un dans mon dressing, je ne le porte pas souvent mais j’aime bien. Je ne suis ni pour ni contre catégoriquement, mais à l’époque ou je ne portait que des pantalon (jean) j’avais souvent des compliments quand je portais ma jupe culotte alors je ne trouve pas ça si peu élégant.

  9. Marie dit :

    Chère Marie, effectivement, quand j’étais étudiante, j’allais tous les jours à vélo en cours, et j’ ai dû en abîmer une ou deux avant de trouver les bonnes formes ( trapèze, mi longue…) et les bonnes astuces. Mais après, j’ai réussi sans problème !

    Pour cela, n’hésitez pas à aller voir l’excellent article de Femme à Part, FAIRE DU VELO EN JUPE, C’EST POSSIBLE.😉 Thérèse propose de nombreuses solutions pour rester descente en jupe à vélo, en ne se prenant pas la jupe dans les rayons. Avez vous testé la fameuse pince  » pompompidou » je crois ?

Laisser un commentaire