Livre d’or

Merci pour vos retours positifs, vos messages bienveillants et tous vos encouragements presque quotidiens qui me font chaud au coeur et m’encouragent à continuer mon travail ❤

Je partagerai ici avec vous toutes ces perles que je lis avec plaisir 🙂 N’hésitez pas à me laisser vos messages sur la page contact.

Avant de connaître Femme à part, je ne m’étais jamais posé la question de porter un pantalon ou autre chose, certaines vertus m’ayant été présentées comme” ringardes” je ne m’étais jamais interrogée sur celles-ci dans mon quotidien… Ce site m’a réellement permis d’ouvrir les yeux et d’apprendre à vivre différemment, de voir les choses sous un autre angle, j’ai compris des choses. Alors oui, aujourd’hui j’observe un décalage avec les autres femmes en général mais je suis en accord avec mes convictions, j’ai changé beaucoup de choses et certaines personnes m’interrogent sur ces changements auxquelles je fais part de mes découvertes. Cela donne lieu a de riches échanges J’en profite pour remercier la personne qui a mis en place ce site pour la transformation tant physique que mental qu’elle m’a apportée, merci de nous aider à devenir des femmes de valeur.

Cindy

Premièrement Thérèse, je dois avouer que je suis très admirative de ton travail. Tu véhicules des valeurs saines d’intérêt public, tout ceci devrait être diffusé pour un large public ! Je m’appelle Justine, j’ai 21 ans et je suis depuis à peu près 1 an dans une transition vers le sain, le beau, la vie. Il y a encore quelques temps, je me considérais féministe, et j’incarnais tout ce qu’il y a de plus nihiliste sur cette terre : une jeune désœuvrée, déracinée de tout et en manque de repère. Depuis que j’ai entrepris ce travail de recherche de la vérité, je ne me suis jamais sentie aussi bien et autant en accord avec moi-même. Et finalement, ce sont ce genre de chaine YouTube qui chaque jour m’accompagne dans ma féminité, dans ce ressourcement de valeurs, de principes et d’enrichissement intérieur. Je tiens donc à te remercier, tous les jours j’écoute tes podcasts avec beaucoup d’attention; je suis si heureuse de voir qu’il existe des femmes qui me ressemblent vraiment. Depuis jeune je me suis toujours sentie à part, “has been”, “coincée” et à force de côtoyer l’environnement dans lequel j’étais, je me suis dis que j’étais le problème et je me suis ainsi forcée à m’adapter aux normes et injonctions sociétales. Par exemple, je me suis toujours opposée à la sexualisation de la femme ou encore l’indécence, et beaucoup de femmes m’ont fait comprendre que j’étais jalouse et haineuse des autres. J’étais perdue, et je me suis conformée. Quel bonheur, après tant d’années d’égarement à pouvoir affirmer aujourd’hui que c’était bel et bien un égarement, et que je ne suis pas seule !

Justine

J’ai porté des pantalons hélas trop souvent. Des neveux m’appelaient la tante pyjama… 😢 bien sûr ces réflexions désagréables, répétées naïvement par des enfants m’ont blessées à la longue. Je me suis documentée sur les « règles » vestimentaires mais cela m’angoissait de devenir une femme « coincée » avec robes et jupes. (D’autant plus que mon mari aimait quand je portais des pantalons..). Puis une veille de carême, il y a maintenant 6 ans, étant enceinte et dans l’impossibilité de jeûner vraiment à cause d’une grossesse compliquée et tourmenter par ces histoires de tenues vestimentaires, je pris la résolution de ne pas porter de pantalon durant le carême… ce fut très dur les premières semaines car en retirant les pantalons du dressing il restait peu de choses… mais j’ai tenu bon (c’était mon effort de carême zut!), je priais la Sainte Vierge de m’aider dans ce tiraillement vestimentaire. Cela paraît un détail dans nos intentions de prière mais j’étais trop tiraillée et angoissée par le fait de devenir coincée!! Je profitais de ce temps sans pantalons pour relire certains livres sur la modestie et là, la grâce aidant je compris bien des choses. Je n’ai plus réussi à remettre de pantalon depuis! Aujourd’hui grâce à ce cheminement, je comprends les difficultés des unes et des autres à bannir le pantalon définitivement. Il faut la volonté et la grâce! Si il manque l’une des deux, notre choix ne nous épanouit pas car nous ne comprenons pas les raisons de se vêtir ainsi et nous ne rayonnons pas !

Agnès

Je découvre votre blog, et le lis attentivement depuis deux jours, et je dois dire qu’il correspond à ce que je recherche depuis quelques temps. Depuis la fin d’année 2020, je songe à mettre plus de robe, j’effectue donc des recherches régulières pour trouver comment mettre en valeur ma morphologie en V. C’est comme cela que je suis tombé, par hasard, sur votre blog et je dois dire que votre contenu est fort intéressant, aussi bien concernant les astuces morphologie que concernant la femme dans son rôle de femme, de mère et d’épouse. Les livres de votre bibliographie ont l’air vraiment très intéressant et je dois dire que deux d’entre eux me parlent beaucoup, il s’agit de “burn-out maternel et épuisement spirituel” et “petit manuel de la femme au foyer” certainement parce que mercredi je vais chausser mes souliers de femme au foyer, choix que j’ai fait, en accord avec mon mari, pour pouvoir éduquer mes quatre enfants, dont deux ayant des besoins particuliers, à temps plein. J’ai toujours pensé être “féministe” mais en vieillissant je m’aperçois d’une part que la place de la femme est “à la maison” , son rôle étant d’élever ses enfants, contrairement à ce que la société lui renvoi c’est un rôle tout à fait honorable, elle est responsable du Bonheur de son foyer et d’autre part la femme ne sera jamais l’égal de l’homme puisque l’homme et la femme sont complémentaires. Votre livre pique ma curiosité, je pense le mettre sur ma liste de livre à lire en 2021.

Céline

Il y a environ deux ans, je suis tombée sur votre page Facebook et j’ai apprécié votre démarche de réhabilitation de la féminité dans une époque marquée par la laideur et la confusion des sexes notamment. Cependant, je me rappelle que certains sujets me contrariaient car ils remettaient en cause mon propre mode de vie et mes contradictions à l’époque, à savoir la question de la longueur de la jupe/robe ou encore le décolleté par exemple. Je trouvais le jugement dur… Mais j’ai continué à suivre votre contenu car il m’intriguait. Aujourd’hui, je suis revenue à la tradition dans bien des aspects, et je me suis rendue compte que tous ces “détails” sont en fait primordiaux et font toute la différence ! Je me sens bien dans ma peau et dans mes vêtements, d’ailleurs on me complimente et le port du foulard attise la curiosité. La féminité est vraiment un moyen d’apostolat ! Je me sens également mieux dans ma tête et dans ma vie car j’ai trouvé un sens et des convictions plus fortes encore : à tel ou tel sujet, plus question de piocher ce qui m’arrange tout en rejetant ce qui me plaît moins. En bref, je pense que votre contenu, implicitement, m’a vraiment convaincue et me soutient aujourd’hui dans mon chemin vers la décence et la modestie.

Clara

Cela fait maintenant quatre ans que j’ai découvert votre blog, grâce à une amie qui m’a partagé ce véritable trésor, et, bien que réticente tout d’abord à certains aspects de votre discours, j’ai petit à petit ouvert les yeux, et transformé ma garde-robe. Cela fera bientôt deux ans que je ne porte que des jupes et des robes, ce qui est une véritable révolution pour moi, qui ne portais jusqu’à présent presque que des pantalons ! Merci infiniment, car tous vos articles sont bel et bien à l’origine de ces changements qui m’ont en partie permis de devenir une jeune fille pleinement épanouie.

Maxence

C’est sous l’angle de l’habillement que j’ai découvert votre blog, et que j’ai tenté et réussi le challenge d’un mois sans pantalon. Avec, je vous l’avoue, un chemin à faire concernant notamment la longueur des jupes… Mais c’est précisément ce qui rend vos articles précieux : permettez-moi de remarquer que si vous n’aviez que des élèves parfaites, vous n’auriez pas… la même utilité, avec tout le respect que j’ai pour vous ! Je chemine donc peu à peu au fil des lectures des articles du dimanche, comme ces centaines de femmes que vous accompagnez sans nécessairement les connaître, mais en les aidant réellement, croyez-moi. Je vous en remercie au nom de toutes.

Henriette

Je vous écris ce message pour vous remercier pour votre blog, vos podcasts si inspirants… Cela fait seulement quelques mois que je vous écoute et que je vous lis. Au début je n’adhérais pas à votre discours qui me paraissait “trop” : trop exagéré, trop radical… parce que j’étais encore trop empreinte de l’esprit du monde. Vous m’avez vraiment beaucoup apporté et fait beaucoup de bien. Je me sens devenir une meilleure catholique, plus authentique en fait. Aujourd’hui j’ai acheté 3 jupes longues et belles chez Monoprix. J’en suis toute heureuse et j’ai hâte de les porter. Quand j’étais plus jeune, mes parents m’obligeaient à être toujours en jupe longue et j’ai eu des moqueries à l’école du coup j’étais dégoûtée des jupes longues. Mais vous avez réhabilité tout ça à mes yeux et je ne saurais comment vous en remercier. Maintenant seulement je comprends pourquoi c’était important pour eux. J’ai lu l’avertissement du cardinal Siri. Vraiment bravo et merci pour ce que vous faites. Je prie pour vous

Marie-Hélène

Ça y est j’ai fait le pas ! Il y a un an j’ai supprimé tout mes pantalons et mes jupes très courtes. Maintenant je débarrasse tout mes vêtements au dessus du genoux. C’est très dur parce que j’en avais beaucoup et des beaux. Mais j’ai lu votre livre, un sermon magnifique (que je pourrais vous envoyer si vous ne l’avez pas) et avec l’aide de plusieurs personnes, un ami en particulier, je suis passé à l’acte. Maintenant je dois refaire ma garde robe et c’est difficile de trouver quel style on pourrait adopter mais avec Vinted et en faisant de la couture on s’en sort. Je vous remercie pour votre aide et votre exemple. Je confie à vos prières mes efforts et vous assure des miennes.

Anne-Sophie

Vos podcasts et votre blog ont complètement modifié ma vie de couple et ma vie de famille. J’ai vécu quelques années en faisant beaucoup de bêtises qui me hantent encore maintenant. Mais vos mots m’ont permis de réfléchir, et de me pardonner. Maintenant j’avance gentiment sur le chemin de la modestie, de la décence, et de toutes ces belles valeurs que vous défendez. Ma famille s’en est retrouvé “guérie” et apaisée. Je dois actuellement faire face à des problèmes de santé qui m’empêche de penser à un troisième enfant. Je retrouve également le chemin vers le bon Dieu, et ça me permets d’envisager cette épreuve avec plus de courage.

Virginie