Livre d’or

Merci pour vos retours positifs, vos messages bienveillants et tous vos encouragements presque quotidiens qui me font chaud au coeur et m’encouragent à continuer mon travail ❤

Je partagerai ici avec vous toutes ces perles que je lis avec plaisir 🙂 N’hésitez pas à me laisser vos messages sur la page contact.

Merci beaucoup Thérèse, c’est grâce à vous et … hier à la fin de la messe, notre abbé que j’ai vu à la sacristie m’a fait des compliments et comme je le remerciais en lui disant à quel point c’était difficile pour moi, il m’a encouragée à persévérer et… il a dit “Votre mantille est si belle”, alors, Thérèse, un immense merci à vous et surtout continuez à proposer des mantilles sur votre site. Dites le à celles qui hésitent encore, parlez leur de moi, si ancrée dans ce monde, “contaminée” comme m’avait dit un prêtre lors d’une retraite de saint Ignace pour m’aider à avancer (c’est d’ailleurs lui qui nous avait parlé de votre blog), féministe de bon aloi c’est à dire pas excessive mais quand même féministe, très préoccupée de mon apparence dans le détail, très “tolérante”, vous savez, ce relativisme qui affadit nos âmes, et qui permet l’indifférence aux autres sans culpabilité puisque nous respectons chacun parce que “chacun fait comme il veut, c’est normal”…  Et je vous ai “rencontrée”, avec un grand étonnement, je peux même dire effarement mais avec une vraie curiosité intellectuelle puis de cœur et même si, je l’avoue je ne suis pas toujours totalement d’accord avec vous je porte encore des pantalons 😉), j’aime vous lire, vous entendre, vous m’aider à réfléchir et donc vous êtes une balise sur mon chemin. Une balise importante.

Pascale

De mon côté je ne porte quasiment plus que des robes depuis un peu plus d’un an. Quel bonheur ! Moins de réflexions le matin, changement de comportement vis à vis de mes interlocuteurs, et de mes interlocuteurs vis à vis de moi, beaucoup moins d’agressions verbales dans les transports, beaucoup de compliments. (…) Et j’ai d’expérience appris que c’est par l’exemple qu’on évangélise le mieux: j’ai beaucoup de questions des gens concernant ce choix vestimentaires, j’y réponds très simplement et laisser faire la Providence pour le reste !

Laurie

Alors chère Thérèse, je vous remercie de tout cœur pour le travail que vous faites. Merci pour vos articles et podcasts qui donnent beaucoup d’arguments pour prouver les bienfaits de porter des jupes et des robes ainsi que le voile. Merci également pour vos différentes collections de robes : j’en ai acheté quelques-unes déjà et je vous en remercie vraiment parce que c’est vraiment compliqué de trouver ce genre de vêtements.

Anne-Sophie

Je voudrais tout d’abord vous félicitez et vous remercier pour tout le travail que vous fournissez ! Et je voudrais également vous remercier plus personnellement car vous m’avez apporté énormément de réponses à des interrogations que j’avais depuis très longtemps; je me sens bien grâce à vous 🙂 Grâce à vous, j’ai appris à aimer les tenues plus descentes car enfin j’ai compris le pourquoi du comment de leur importance que vous expliquez extrêmement bien et sans jugement. De plus j’aime énormément le portrait que vous dépeignez de la femme, de sa place dans la famille et dans la société et également de la beauté de cette place.

Maureen

J’ai complétement abandonné les jupes et robes depuis mon arrivée en septembre, ici les femmes n’en portent quasiment pas… Mais j’ai commencé à en remettre quelques unes dernièrement et la pluie de compliments a été immédiate !! On m’a même proposé de me ramener en voiture sur un trajet que je fais habituellement à pieds, et je suis sûre que c’est lié ! Ne serait ce que parce que le vêtement influe sur notre comportement. Donc je vais reprendre mon combat ici

Laurie

Voici un petit témoignage tout récent. Depuis 6 mois j’ai entièrement revu ma garde-robe selon les principes que vous évoquez. Pour la première fois aujourd’hui j’ai remis une robe plus courte. Je suis allée au marché et il y avait du vent. Ce fût compliqué de tenir ma jupe sans arrêt pour ne pas qu’elle se soulève. J’avais toujours dans un coin de ma tête “fait attention elle peut se relever à tout moment”… Je n’étais pas à l’aise pour faire mes courses. Je réalise avec cette expérience comme c’est confortable de n’avoir aucun soucis à se faire de la journée à propos de sa tenue. J’avais oublié comme on pouvait être sans cesse préoccupée quand on porte des vêtements trop courts et du coup ne pas être pleinement disponible pour une activité. Alors encore merci pour ce que vous faites !

Aline

On dit souvent que l’habit ne fait pas le moine; et bien je dois dire que pour ma part, l’habit m’a permis d’aligner ma « colonne vertébrale », de sentir ce qu’il y avait de vrai, de juste et de bon. Mon expression vestimentaire a considérablement souligné les valeurs que je porte au fond de moi, créant un cercle vertueux me permettant de faire jaillir ces même valeurs vers le monde extérieur. C’est pour tout cela que je vous remercie; vous devez certainement le savoir, mais je pense bon de vous rappeler à quel point vous avez une place très importante dans la vie de ces « femmes à part » qui vous suivent fidèlement. Vos conseils, votre diction, vos analyses et plus encore, forment une éducation, moi qui n’ai pas eu l’opportunité d’avoir de figures féminines « élégantes » dans ma vie, tant dans l’expression physique, que verbal.

Justine

Par ailleurs je tiens beaucoup à vous remercier, voilà bientôt un an et demi que je ne porte plus que des jupes, ayant commencé à 15 ans je peux témoigner que le pas à passer semble insurmontable socialement, et pourtant c’est un moyen de différenciation merveilleux à l’adolescence, où chacun cherche à s’extraire du lot. On attire les meilleurs amis, et ça propulse aussi d’une certaine manière dans la responsabilité de la vie adulte, avec la douceur et le plaisir d’être belle et féminine… J’ai commencé à oser porter des jupes sous le regard de mon amoureux quand je l’ai rencontré, et grâce à votre aide j’ai pu découvrir de manière saine la complémentarité des hommes et des femmes dans l’amour, et votre inspiration nous a vraiment été salutaire, moi ayant grandi parmi des amies totalement féministes et très hostiles aux hommes. J’ai toujours des réflexes féministes dans le mauvais sens envers lui, mais je réapprends dans les bras de Dieu à aimer et admirer les hommes ! Merci mille fois Thérèse !

Daria

En ce temps de Noël, je voudrais vous partager mes deux grandes sources de joie du moment.
Il y a environ un an, je vous parlais de mon mari qui commençait à avoir la foi. Le sujet est resté en suspens depuis, jusqu’à peu avant Noël : il commence à vraiment prier et il est prêt à demander le baptême! Il me l’a dit : mon changement vestimentaire a été déterminant, avec le rejet du féminisme ambiant.

Anonyme

Je vous écris pour sincèrement vous remercier. Votre compte m’a été suggéré par l’algorithme Instagram, via le compte de Virginie Vota. Avant de vous écouter, de vous lire et de lire les femmes qui vous suivent, je me sentais complètement en décalage, à part. Je n’ai par ailleurs aucune amie de mon âge. Ma plus jeune amie est à la retraite ! Grâce à votre compte Instagram, votre compte YouTube, le Telegram et la boutique je me sens tellement moins seule, cela me conforte. Je me sens même prête à assumer cette différence et l’exploiter pleinement, me sentir non plus seulement décente mais aussi belle. Merci pour le temps que vous consacrez aux « femmes à part».☺️

Amaia