20 astuces pour cesser de se comparer aux autres et d’être envieuses

Comparer

Dans un article publié précédemment, je vous avais déjà parlé des défauts dans lesquels les femmes pouvaient tomber facilement. Il peut s’agir de dispositions naturelles, que nous utilisons ensuite à bon escient, ou non. Par exemple, la femme est généralement plus sensible que l’homme, ce qui peut lui permettre d’avoir plus d’intuition ou encore d’anticiper les besoins des autres. En revanche, si la femme ne dompte pas sa sensibilité, celle-ci peut devenir un défaut : elle peut devenir excessivement esclave du respect humain, du regard des autres, empêcher un acte ferme, une parole de vérité, etc. Les femmes ont aussi besoin de se sentir aimées et appréciées, et cela peut parfois les pousser à être vaniteuses ou encore, à trop chercher l’approbation des autres. Elles rentrent alors dans une sorte de comparaison permanente avec les autres femmes, jusqu’à en être envieuses et se mésestimer totalement. Je vous propose aujourd’hui la traduction d’un article paru sur le blog Peaceful Wife.

20 astuces pour cesser d’être envieuse

  1. Chassez l’envie de votre esprit dès que vous la remarquez.
  2. Affamez-la. Ne lui prêtez pas attention et ne la nourrissez pas. Évitez les réseaux sociaux ou quoi que ce soit qui la nourrisse.
  3. Demandez à Dieu de vous aider à discerner si les choses desquelles vous êtes jalouses ne sont pas comme des idoles dans votre cœur.
  4. Focalisez-vous sur les grâces et les bienfaits reçus dans votre propre vie.
  5. Commencez à écrire chaque jour les grâces reçues et ce pour quoi vous êtes reconnaissante.
  6. Admettez que ce que vous imaginez être vraiment bon ou meilleur, peut ne l’être, en fait, que sur le moment.
  7. Croyez que Dieu est bon, et invitez-le à rendre belle chacune des situations que vous vivez.
  8. Souvenez-vous que la vie et les talents de chacun sont uniques. Nos différences sont spécifiquement des témoignages de Dieu.
  9. Remerciez Dieu et demandez-Lui qu’Il utilise tout, le bien et le mal, pour le bien de ceux qui l’aiment, afin qu’Il puisse nous modeler à l’image du Christ.
  10. Invitez-Le à faire tout ce qu’Il veut, en vous et à travers vous.
  11. Demandez-Lui de vous donner ce qu’Il sait être le meilleur pour vous à chaque moment de votre vie, même si parfois vous ne le voyez pas.
  12. Acceptez les épreuves comme une discipline divine pour vous aider à mûrir spirituellement et à renforcer votre foi et votre amour pour le Seigneur.
  13. Examinez votre cœur afin d’être sûre que vous n’y voyez pas de mensonges toxiques sur Dieu, sur vous-même ou sur les autres.
  14. Priez et louez le Seigneur.
  15. Rappelez-vous que Dieu est le plus grand trésor de tout l’univers et qu’Il se donne de tout cœur à quiconque le cherche de tout son cœur. Il n’y a pas de plus grand cadeau que nous puissions avoir qu’un temps d’oraison avec le Seigneur ! Et il est pleinement disponible pour chacun de nous.
  16. Remerciez Dieu pour les bonnes choses qu’ont les autres femmes. Remerciez-Le pour les talents qu’elles ont reçu. Demandez-Lui de les bénir pour Sa gloire et de faire ce qu’il y a de mieux pour elles.
  17. Pardonnez les autres d’avoir des choses que vous n’avez pas. Laissez partir votre amertume.
  18. Réagissez immédiatement si vous commencez à rêver d’avoir ce que quelqu’un d’autre a (ou ce que vous pensez que cette personne a peut-être). Retenez ces  pensées et remplacez-les par des pensées honorant Dieu.
  19. Choisissez d’être comblée par Dieu.
  20. Soyez enthousiaste de la grande aventure que Dieu a préparé pour vous seule !

Nous devons prendre conscience de tout ce que nous avons reçu, et garder à l’esprit que Dieu nous a créée unique. Cela peut nous aider à comprendre que nous avons reçu des talents spécifiques, en vue d’une vocation spécifique, et que nous n’avons besoin de rien d’autre. Il est parfois difficile de ne pas se comparer aux autres, mais faire un effort là-dessus est pourtant crucial, afin de nous permettre de nous épanouir pleinement là où nous sommes, et avec ce que  nous avons. Qu’en pensez-vous ? Est-ce quelque chose que vous avez du mal à faire ? Dites-moi tout en commentaire !

Ces articles peuvent également vous intéresser : « Soyez vous-même, les autres sont déjà pris » et A-t-on le droit de s’aimer ? L’estime de soi chez la femme chrétienne

Crédit photo : Pexels.

7 réflexions sur “20 astuces pour cesser de se comparer aux autres et d’être envieuses

  1. Ravish dit :

    Merci beaucoup pour cet article !
    C’est vrai que je le fais très souvent !! Mon careme de Facebook m’a aidé à voir que ce réseau social m’entraînait très souvent dans la comparaison !
    Ce qui m’aide c’est de se dire (comme vous l’évoquiez) que le seigneur a un plan prévu pour chacune de nous et qui en plus est une grande aventure ! Cela ne sert donc à rien d’envier l’aventure des autres puisqu’on n’y serait sûrement pas heureuse !

  2. femmeapart dit :

    Je suis ravie que l’article vous ait plu ! C’est vrai que les réseaux sociaux n’aident pas, il faut vraiment apprendre à prendre du recul et à apprécier ce que l’on a 🙂

  3. Marie dit :

    Chère Thérèse,

    Merci beaucoup pour cet excellent article, qui pour moi arrive à point nommé, providentiellement même! En effet, il répond parfaitement à mes questionnements et interrogations du moment, à mes luttes et mes combats aussi peut-être.

    Merci d’ainsi nous replacer bien face à Dieu, avec une plus grande pureté d’intention. Cet article a inspiré mon oraison du matin, quoi de mieux que de remercier Dieu pour tous les bienfaits déjà reçus et ceux des autres femmes pour remédier à la tristesse et à la comparaison passagères!

    Le blog que vous mentionnez est-il catholique ou évangélique? Quoi qu’il en soit, ses conseils sont judicieux, plein de bon sens, et même très surnaturels, plein d’esprit de Foi.

  4. Marie dit :

    Cela m’a rappelé les litanies de l’humilité du Cal Merry del Val:

    les Litanies sur l’Humilité « Ô Jésus, doux et humble de cœur, rendez mon cœur semblable au Vôtre » que récitait chaque jour après sa Messe le Cardinal Rafael Merry del Val y Zulueta Wilcox (1865-1930) qui fut Evêque à 34 ans, Cardinal à 38 ans et l’indéfectible Secrétaire d’Etat du Pape Saint Pie X de 1903 à 1914.

    « Apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur » (Mt 11, 9)

    Les Litanies sur l’Humilité « Ô Jésus, doux et humble de cœur, rendez mon cœur semblable au Vôtre » :

    V. : Ô Jésus, doux et humble de cœur,
    R. : Rendez mon cœur semblable au Vôtre.

    Du désir d’être estimé, délivrez-moi Seigneur,
    Du désir d’être affectionné, délivrez-moi Seigneur,
    Du désir d’être recherché, délivrez-moi Seigneur,
    Du désir d’être honoré, délivrez-moi Seigneur,
    Du désir d’être loué, délivrez-moi Seigneur,
    Du désir d’être préféré, délivrez-moi Seigneur,
    Du désir d’être consulté, délivrez-moi Seigneur,
    Du désir d’être approuvé, délivrez-moi Seigneur,
    Du désir d’être compris, délivrez-moi Seigneur,
    Du désir d’être visité, délivrez-moi Seigneur,
    De la crainte d’être humilié, délivrez-moi Seigneur,
    De la crainte d’être méprisé, délivrez-moi Seigneur,
    De la crainte d’être rebuté, délivrez-moi Seigneur,
    De la crainte d’être calomnié, délivrez-moi Seigneur,
    De la crainte d’être oublié, délivrez-moi Seigneur,
    De la crainte d’être raillé, délivrez-moi Seigneur,
    De la crainte d’être soupçonné, délivrez-moi Seigneur,
    De la crainte d’être injurié, délivrez-moi Seigneur,
    De la crainte d’être abandonné, délivrez-moi Seigneur,
    De la crainte d’être refusé, délivrez-moi Seigneur,
    Que d’autres soient plus aimés que moi, accordez-moi, Seigneur, de le désirer,
    Que d’autres soient plus estimés que moi, accordez-moi, Seigneur, de le désirer,
    Que d’autres grandissent dans l’opinion et que je diminue, accordez-moi, Seigneur, de le désirer,
    Que d’autres soient loués et que je sois oublié, accordez-moi, Seigneur, de le désirer,
    Que d’autres soient employés et que je sois mis de côté, accordez-moi, Seigneur, de le désirer,
    Que d’autres soient préférés en tout, accordez-moi, Seigneur, de le désirer,
    Que d’autres soient plus saints que moi, pourvu que je le sois autant que je puis l’être, accordez-moi, Seigneur, de le désirer.

    Ainsi soit-il.

    Cardinal Raphaël Merry del Val (1865-1930)

Laisser un commentaire