Vivez en chrétiens dissidents ! (Rod Dreher)

Voici quelques extraits du livre de Rod Dreher, Résister au mensonge : vivre en chrétiens dissidents. Retrouvez la présentation complète de ce livre dans ce podcast.

“Après son brillant essai sur le « pari bénédictin » (j’en parle dans ce podcast), Rod Dreher développe une réflexion aussi puissante que féconde autour du soft totalitarisme occidental. Pas d’interdiction officielle d’opinion, pas de déploiement d’un État policier, mais l’émergence insidieuse d’une tyrannie douce qui, sous l’égide d’un credo progressiste, annihile tout esprit critique et paralyse jusqu’au plus indépendant des libres penseurs. Qu’est-ce que le soft totalitarisme ? Comment l’homme moderne en vient-il à renoncer à sa liberté d’expression et aux lumières du bon sens ? Pourquoi l’Occident est-il gagné par le novlangue et la réécriture de l’histoire ? C’est en s’appuyant sur les précieux témoignages d’anciens dissidents des régimes communistes que le penseur américain répond aux interrogations de notre époque. Incisif et lucide, il place le chrétien devant le vertige des temps d’aujourd’hui et de demain et l’appelle à la foi profonde, à la résistance familiale, à la soif de la vérité, seules à même de fissurer les fantasmes d’une époque qui nous infantilise et nous noie dans les paradis artificiels.” En voici quelques extraits.

“Exprimer un opinion politiquement incorrecte ou heurter la meute progressiste d’une façon ou d’une autre peut vous mettre instantanément au ban de la société ; les réseaux sociaux et les médias conventionnels renforcent cette logique du bouc émissaire. Sous couvert de “diversité”, d'”équité” et d’autres termes issus du jargon égalitaire, la gauche crée de puissants mécanismes de contrôle de la pensée et du discours, et marginalise les dissidents, qu’elle classe dans le camp du mal.”

“L’Occident est désormais postchrétien, et un grand nombre de ceux qui sont nés après 1980 rejettent la religion. Cela signifie non seulement qu’ils s’opposeront à nous, les chrétiens, lorsque nous défendrons nos principes – en particulier la famille traditionnelle, les rôles spécifiques du masculin et du féminin, et le caractère sacré de la vie humaine -, mais encore qu’ils ne considèreront pas la possibilité de tolérer le moindre désaccord fondé sur la croyance religieuse.”

“À nous aujourd’hui, de relever ce défi, de vivre sans mentir, et de dire la vérité qui vainc le mal. Comment s’y prendre, dans une société fondée sur le mensonge ? En acceptant de vivre en dehors du courant dominant, en défendant courageusement la vérité, et en se préparant à en subir les conséquences. Il n’y a là rien d’aisé, mais nous avons la chance d’avoir été précédés par des saints dont nous pouvons suivre l’exemple.”

“S’il est impératif de lutter contre l’assimilation au mensonge, lutter contre le mensonge ne signifie pas refuser tout compromis. La vie ordinaire, dans toute société, exige qu’on évalue quels combats valent la peine d’être menés dans un contexte donné. Si l’on doit se garder de tomber dans une excessive rationalisation, il est bon de rappeler que prudence n’est pas lâcheté.”

“Tout, dans nos sociétés modernes, est conçu pour rendre la mémoire – historique, sociale, culturelle – difficile à cultiver. Il est important que les chrétiens le comprennent s’ils veulent pouvoir résister au soft totalitarisme et transmettre la foi aux générations futures.”

“Sous le soft totalitarisme, les chrétiens devront redoubler d’attention pour la vie de famille. La famille chrétienne traditionnelle n’est pas simplement une bonne idée : c’est une stratégie de survie de la foi par temps de persécution. Il faut cesser de prendre la vie de famille pour acquise et l’aborder d’une manière plus réfléchie et disciplinée. Nous ne pouvons pas nous contenter de vivre comme toutes les autres familles, à la différence près qu nous nous rendons à l’église le dimanche. Les croyances théologiques et les bonnes intentions ne suffiront pas. Les parents chrétiens doivent être activement contre-culturels dans leur approche de la dynamique familiale. L’époque où l’on vivait comme tout le monde en espérant que nos enfants s’en sortent est révolue.”

Retrouvez la présentation complète de ce livre dans ce podcast.

Si vous souhaitez lire l’ouvrage de Rod Dreher, vous pouvez vous le procurer ici. En commandant ce livre sur Livres en famille et à partir de mon site, vous me permettez de toucher une modeste commission, sans pour autant payer plus cher, et ainsi de financer la maintenance et la mise à jour de ce site 🙂 Merci d’avance 😉

Ces articles peuvent également vous intéresser : Sauver la société de la féminité toxique et Former des personnalités fortes et chrétiennes

Crédit photo : Pexels.

Laisser un commentaire