Arrêtez de vous trouver des excuses !

Excuses

“Fais ce que tu veux, où tu veux, et quand tu le veux. Ne fais que des choses que tu aimes et qui te font plaisir. Ce qui compte, c’est que tu te sentes bien, épanouie. N’écoute pas les injonctions de ta famille, de la société, de la religion : tu es ton propre guide et ton propre maître. Fais-toi passer en premier. Ne laisse personne te juger”. Voilà, en substance, ce que nous rabâchent en permanence les médias, les influenceurs, ou encore les “coachs” en développement personnel. Si certains conseils, gardés dans leur contexte et appliqués avec parcimonie (prendre du temps pour soi par exemple, ou apprendre à dire non) peuvent être judicieux et bénéfiques, il faut reconnaître, cependant, que nous vivons dans une culture où, de façon générale, nous ne sommes pas vraiment poussées à nous dépasser, mais plutôt à être égocentriques et à satisfaire tous nos désirs, sans égard pour autrui, pour la morale ou tout simplement pour le bon sens.

Pourquoi cet article ? Pour aller à contre-courant de cette pensée unique, et afin de vous encourager à ne pas vivre dans la tiédeur, et à cesser de vous trouver des excuses pour tout. Quel que soit le domaine, il faut vous donner entièrement et faire de votre mieux. En matière de spiritualité par exemple, il serait dommage de tomber dans une routine minimaliste qui nous donne bonne conscience mais sans vraiment “mettre le feu” à notre âme. N’oubliez pas que vous êtes le sel de la terre ! Et que l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ! Nous devons intervenir à temps et à contre-temps, témoigner de notre foi au quotidien, sans se laisser décourager par le respect humain ou par notre envie de faire “comme tout le monde”. Suis-je en train de vous dire de faire 14 chapelets par jour et de crier la bonne parole dans le métro ? Non, mais tout simplement d’approfondir chaque jour votre relation avec Dieu et de soigner votre âme.

Dans le domaine de la modestie vestimentaire, pourquoi remettez-vous sans cesse à demain le tri de votre placard ? Pourquoi vouloir uniquement faire le strict minimum ? Pourquoi porter des jupes et des robes de longueur “juste” ? Dans un monde où l’impudeur et la laideur règnent en maître, il est d’autant plus important d’être intransigeante en ce qui concerne la décence et l’élégance vestimentaire. Peu importe le regard des autres, ce que porte votre voisine, ou encore les habitudes des autres femmes de votre paroisse. À vous de montrer l’exemple, et de faire des choix qui seront peut-être difficiles pour vous, mais très méritoires. Il n’est pas facile d’aller à contre-courant de la majorité, mais vous le ferez pour le bien de votre âme et de celles et ceux qui vous entourent.

Il est encore bien des domaines où la paresse et la crainte du regard des autres nous empêchent d’avancer et de nous sanctifier au sens large du terme : au travail, dans la pratique d’un sport, ou encore en ce qui concerne notre alimentation ou la lutte contre le péché. Nous préférons céder à nos caprices et à nos mauvaises inclinations plutôt que de faire preuve de volonté et de dompter notre corps. Oui, il faut lutter. Non, ce n’est pas toujours facile. Mais c’est ici et aujourd’hui que cela se passe, demain il sera trop tard. Je vous le dis souvent, notre repère ne doit pas être le monde, mais le bon Dieu. Il veut notre bien, sait ce qu’il y a de meilleur pour nous et pour notre âme. Alors, n’hésitons plus, et battons-nous pour être de saintes femmes, dans les petites comme dans les grandes choses, afin de devenir la meilleure version de nous-mêmes 🙂

Ces articles peuvent également vous intéresser : Je suis catholique, et alors? et Être une Femme à part dans le monde d’aujourd’hui

Crédit photo : Shutterstock.

10 réflexions sur “Arrêtez de vous trouver des excuses !

  1. Nolann dit :

    Il faut prier pour lutter contre le péché, prier que Dieu nous sanctifie, nous fortifie, nous affermi… Nous ne pouvons pas compter sur nos propres forces.

  2. Anwen dit :

    Bonjour.
    La femme doit reprendre sa place au sommet de l’Evolution humaine. En sortant de sa captivité intellectuelle, en brisant ses chaînes, elle montrera à l’homme ce qu’il est. C’est pour cela que la Fable lui met en main un miroir.
    Voyez les épisodes « Weinstein », « Epstein », « Polanski », par exemples.
    Une femme remarquable, Marie de Flavigny, Comtesse d’Agoult (1805-1876), déjà, exhortait la femme à prendre, enfin, en main la grande tâche que l’Evolution humaine et sociale lui impose. Ecoutez-la :
    « Il me déplait que les femmes pleurent si abondamment. Elles sont victimes de quoi ? De leur ignorance qui les rend aveugles, de leur oisiveté qui les livre à l’ennui, de leur faiblesse qui les retient captives, de leur frivolité qui leur fait accepter toutes les humiliations pour une parure, de cette petitesse d’esprit surtout, qui borne leur activité aux intrigues galantes et aux tracas domestiques.
    « Pleurez moins, mes chères contemporaines, la vertu ne se nourrit point de larmes, quittez ces gestes, ces attitudes et ces accents de suppliantes, redressez-vous et marchez, marchez d’un pas ferme vers la Vérité, osez, une fois, la regarder en face, et vous aurez honte de vos gémissements, vous comprendrez que la Nature ne veut point de votre immolation stérile, mais qu’elle convie tous ses enfants à une libre expansion de la vie. Prenez votre part de la science, un peu amère et du travail compliqué de ce siècle, la société qui se transforme a besoin de votre concours.
    « Méditez, pensez, agissez et bientôt le temps vous manquera pour plaindre vos maux chimériques et accuser les prétendues injustices du sort, qui ne sont autres que les justes châtiments de vos ignorances volontaires. »
    Ce n’est donc pas sur l’homme que les femmes doivent prendre du pouvoir, c’est sur elles-mêmes. Car la Femme est « un pouvoir bienfaisant » pour l’humanité.
    Voilà la vraie formule du rôle de la femme.
    Permettez enfin, l’extrait suivant, tiré de l’oraison ésotérique, de M. Grillot de Givry, adressé à Marie :
    « Sublimez les intelligences, élevez les cœurs, confondez les négateurs et les impies, haussez le niveau moral des foules jusqu’à la perception du Mystère en ouvrant leurs yeux à l’harmonie des Formes et à l’esthétique du Nombre, afin que tous puissent participer à la communion de l’infini ; purifiez surtout le monde des trivialités, des vulgarités et des laideurs qui l’envahissent de toutes parts et nous offusquent à chaque pas dans la vie, et faites que l’humanité toute entière devienne semblable aux privilégiés de Votre amour, à ceux qui, ayant vu plus loin que le formel, ont ressenti sur terre le prélude de la béatitude éternelle. Ainsi soit-il. »
    Cordialement.
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/faits-et-temps-oublies.html

  3. ANNE dit :

    Un trésor à lire, relire et méditer : “La vocation de la femme” de Marcel Clément. Ou comment une jeune fille peut enfin comprendre et s’imprégner de la beauté de sa voie…

  4. femmeapart dit :

    Merci pour cette idée de lecture ! Je connaissais La joie d’aimer qui est déjà magnifique, je vais essayer de trouver celui-ci 🤗

  5. ANNE dit :

    Bon courage pour trouver ce trésor ! Moi-même, je n’en ai qu’une photocopie… Si vous en voulez une copie, je vous la ferai avec joie.

  6. femmeapart dit :

    Oh oui je suis preneuse ! J’ai fouillé un peu sur internet et même sur des sites comme abebooks il n’y est pas… Merci d’avance ☺️

  7. ANNE dit :

    Je m’y mets au plus tôt ! Mais cela pourra prendre quelques jours, vie trépidante de mère de famille oblige…

Laisser un commentaire