Cœurs libres : l’éducation des sentiments

Voici quelques extraits du livre d’Alexandre Dianine-Havard intitulé Cœurs Libres, de l’éducation des sentiments. Retrouvez la présentation de deux autres de ses ouvrages ici et .

“À la différence de l’animal dont la volonté est déterminée par l’instinct, l’homme possède une volonté libre (il est capable de faire des choix) car il est doué d’une intelligence rationnelle. Au-delà, toutefois, de cette liberté de base – de cette volonté libre – il existe une liberté supérieure : la liberté du cœur. Un cœur libre est un cœur qui a l’habitude de dire “oui” aux valeurs transcendantes, aux impulsions divines lorsqu’elles se manifestent dans les profondeurs de son être. Notre degré de liberté dépend de la fréquence et de l’intensité de ces “oui”. Cette liberté du cœur est le fruit d’un profond travail sur soi-même.”

“Le cœur, l’intelligence et la volonté ne peuvent fonctionner qu’ensemble. On ne peut pratiquer le bien qu’avec un cœur pur, une intelligence éclairée et une volonté forte.”

Nos vertus ennoblissent nos émotions, nos vices les pervertissent.”

“La liberté est l’attribut d’un cœur qui sait dire “oui” aux valeurs transcendantes. Le “oui” exige de nous l’humilité qui nous prédispose à entendre les appels du bien, de la beauté, de la vérité. L’orgueilleux ne se laisse pas émouvoir par des valeurs transcendantes, car il est convaincu qu’il n’y a rien en ce monde qui soit plus grand que lui-même.”

Notre capacité à nous émouvoir au contact du bien et de la beauté est une force et non pas une faiblesse, dans notre cheminement vers la perfection.”

“Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu” (Saint Augustin). La purification du cœur est un processus qui ne doit jamais s’interrompre l’effort pour soumettre notre intelligence et notre volonté à l’intelligence et à la volonté divine.”

“Il y a des cœurs asphyxiés par l”intelligence : c’est le rationalisme. Il y a des cœurs asphyxiés par la volonté : c’est le volontarisme. Parfois, au contraire, c’est le cœur qui asphyxie l’intelligence et la volonté : c’est le sentimentalisme. Les cœurs asphyxiés ou asphyxiants sont des cœurs déséquilibrés. Leur mauvais fonctionnement provient d’une mauvaise communication avec l’intelligence et la volonté.”

L’expérience de la beauté, de la grandeur, de l’amour, de la liberté, de la miséricorde et de la souffrance, élargit et élève notre cœur. Elle le purifie et le fait bouillir. Le seul obstacle est l’orgueil.”

Si vous souhaitez lire l’ouvrage d’Alexandre Dianine-Havard, vous pouvez vous le procurer ici. En commandant ce livre sur Livres en famille et à partir de mon site, vous me permettez de toucher une modeste commission, sans pour autant payer plus cher, et ainsi de financer la maintenance et la mise à jour de ce site 🙂 Merci d’avance 😉

Ces articles peuvent également vous intéresser : Être mère, c’est…se donner sans s’épuiser et Petit éloge de la femme au foyer

2 réflexions sur “Cœurs libres : l’éducation des sentiments

    • Thérèse dit :

      Oh mince, je l’ai acheté juste à temps alors ! Peut-être reviendra-t-il en stock plus tard… Vous pouvez lire les autres ouvrages d’Alexandre Dianine Havard qui sont présents dans la bibliographie, ils sont très bien aussi !

Laisser un commentaire