Ce que je voudrais transmettre à ma fille

Retrouvez la version audio de cet article juste ici.

Dans une vidéo récemment découverte sur les réseaux sociaux, j’ai découvert avec étonnement ce qu’une jeune femme enceinte pensait transmettre à sa fille lorsqu’elle serait un peu plus grande. “Comment oserais-je la regarder dans les yeux et lui dire que le féminisme a encore beaucoup de chemin à faire dans les esprits, et que la condition des femmes aujourd’hui est terrible ? “. Elle faisait bien sûr référence au “patriarcat oppresseur”, aux inégalités multiples que les femmes semblent subir au quotidien, au danger dans lequel elles se trouvent constamment, et j’en passe. Est-ce cela que nous souhaitons transmettre à nos filles ? Que tous les êtres de sexe masculin sont des ennemis et des prédateurs, et qu’elles en sont les éternelles victimes ? La réponse est vite trouvée. Mais alors, que voulons-nous transmettre à nos filles ?

Je crois qu’il est déjà très important d’établir avec elles une relation de confiance et de dialogue. Apprenons à les écouter, à deviner aussi les choses quand il le faut, et à essayer de nous rappeler tout ce que nous vivions à leurs âges. N’oublions pas que nos filles ont besoin d’une maman, et pas de leur nounou ou de leur professeur (pas de la même façon en tout cas). Rappelons-nous également l’importance de la figure paternelle. Un simple compliment ou regard du papa envers sa fille peut lui redonner confiance, grandir son estime d’elle-même et lui éviter d’aller chercher ailleurs un regard aimant ou admiratif. Et si les papas ne s’en rendent pas compte par eux-mêmes, il ne faut pas hésiter à leur souffler à l’oreille 😉

Voici une liste (non exhaustive) de valeurs que l’on peut transmettre à ses filles :

  • la féminité est une grâce à accueillir avec joie. Ce n’est ni un fardeau, ni une punition. C’est LE chemin que Dieu a choisi pour notre bonheur et notre sanctification.
  • il faut capitaliser sur ce que nous avons reçu. Chaque personne a ses forces et ses faiblesses. Pensons à développer nos talents et pas ceux de la voisine.
  • apprenons à nous connaître : notre caractère, notre langage de l’amour, notre morphologie, le fonctionnement de notre cycle.
  • faisons attention aux pièges tendus par la société : il est important de se former pour ne pas se laisser déformer. De prendre du recul et d’analyser les choses. Cultivons notre intelligence.
  • entourons-nous des bonnes personnes : celles qui nous font grandir et qui nous veulent du bien.
  • la décence et l’élégance sont des valeurs importantes : respectons notre corps, temple du Saint Esprit, et respectons les autres, en particulier les hommes.
  • apprenons à dompter notre sensibilité : elle est une bonne servante mais une mauvaise maîtresse.
  • prenons conscience que les hommes et les femmes ne fonctionnent pas de la même façon et adaptons notre attitude et notre façon de communiquer en conséquence.
  • il est important de développer sa propre personnalité, et d’avoir de la volonté (cf. les articles cités plus loin).
  • on ne peut pas plaire à tout le monde. Soyons nous-mêmes, sans chercher à imiter bêtement les autres ou à trahir qui nous sommes et nos valeurs juste pour leur plaire.
  • soyons généreuses et n’ayons pas peur de nous donner. Sans oublier que charité bien ordonnée commence par soi-même 🙂
  • n’oublions pas que toutes nos actions ont un impact sur beaucoup de personnes et dans de nombreux domaines.

Bien d’autres choses pourraient être ajoutées à cette liste. Comment ne pas évoquer, par exemple, la transmission de l’histoire, de la culture, de l’habileté manuelle, du savoir-faire en ce qui concerne la cuisine et l’entretien d’une maison. Prenons comme exemple et comme modèle la Sainte Vierge. Et n’oublions pas d’être nous-mêmes des exemples et d’être disponibles pour nos filles. Mettons tout en œuvre pour que nos filles soient saintes, libres, belles, épanouies et rayonnantes ! Et n’oublions pas cette parole de saint Jean Bosco : “Les jeunes ne doivent pas seulement être aimés, ils doivent se sentir aimés”.

Et vous, qu’ajouteriez-vous à la liste ? Dites-nous tout en commentaire !

Ces articles peuvent également vous intéresser : De l’éducation des jeunes filles : avoir une volonté qui tend vers le Bien et Former des personnalités fortes et chrétiennes

Crédit photo : Pexels.

2 réflexions sur “Ce que je voudrais transmettre à ma fille

Laisser un commentaire