Les vertus qui rendent l’âme belle (Père Baeteman)

Pour retrouver la présentation du livre Formation de la jeune fille, du Père Joseph Baeteman, rendez-vous dans cet article ou dans cette chronique de livre sur YouTube.

L’humilité, dit Lacordaire, ne consiste pas à cacher ses talents et ses vertus, à se croire pire ou plus médiocre qu’on n’est, mais à reconnaître clairement ce qui nous manque et à ne pas nous enlever de ce que nous avons ; en somme, c’est le respect de la vérité“. Dans ces chapitres sur les vertus de la jeune fille, le Père Baeteman essaie de nous faire prendre conscience que nous manquons toutes de cette belle vertu d’humilité, mais que c’est quelque chose sur lequel nous pouvons travailler. Ne désespérons pas, c’est une vertu qui s’acquiert à force de travail. Il faut déjà commencer par une prise de conscience de ce que nous sommes : “Quand on s’étudie à fond, on en arrive, si on veut être sincère, à faire une triple constatation : je ne suis rien ! Je ne puis rien ! Je ne vaux rien ! C’est tout, c’est dur, c’est vrai.”.

Nous avons plusieurs motifs pour devenir humbles : Dieu ne donne sa grâce qu’aux humbles (mais il résiste aux superbes). “Dans nos rapports avec Dieu, nous ne sommes que de pauvres petits mendiants : notre dépendance à son égard est absolue. L’humilité est la base de toutes les vertus. Sans elle, pas de foi, pas d’espérance, pas de charité, pas de pureté, pas de zèle. L’humilité est une source de force : quand une âme est bien vide d’elle-même, Dieu la remplit de sa puissance. Alors prenons l’exemple de Notre-Seigneur qui s’est humilié dans une crèche et sur la croix pour nous sauver, qui a subi les pires insultes et injustices alors qu’Il ne les méritait pas. “Réfléchissez, le matin, aux occasions que vous pourrez avoir de pratiquer l’humilité, et ne passez pas un seul jour sans en produire au moins un acte, intérieur ou extérieur. Là, comme en tout, ce n’est que par la multiplication des actes que vous arriverez au résultat.”

Bienheureux les cœurs purs, car ils verront Dieu“. “Comment dire la beauté de cette vertu céleste, qui, semblable au lys blanc, embaume ceux qui la possèdent et répand autour d’eux un indéfinissable parfum ? La pureté est la vertu la mieux récompensée. Elle donne au visage une modestie sereine qui a quelque chose d’angélique. Elle donne au regard une limpidité charmante. Elle donne à la physionomie une splendeur qui rayonne. Elle donne au cœur une tendresse, une flamme sacrée que seule elle peut entretenir. Elle donne à la volonté une puissance remarquable par la lutte continuelle qu’elle exige. Elle donne la liberté et la joie. La pureté, qui ne s’acquiert que par suite de luttes victorieuses, dilate le cœur et lui donne un joyeux élan.”

“En vérité, je vous le dis, si vous ne devenez pas comme ce petit enfant, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux”. Après l’humilité et la pureté, la vertu qui rend l’âme belle est la simplicité. “On pourrait la définir : une vertu par laquelle on va droit à Dieu, droit à la vérité, droit au devoir. L’âme simple est ouverte, loyale, candide ; elle se fait aimer de tous et partout, parce que, selon la pensée de saint Vincent de Paul, elle n’use ni de ruse ni de finesse, agit bonnement et parle sincèrement, tout en observant la discrétion qu’exige la prudence. L’âme simple est pleine de clairvoyance et de limpidité ; elle voit vite et elle voit clair. Elle fait son œuvre à l’écart, dédaigneuse de la louange et du bruit, comme le rosier qui produit sa fleur, au soleil sans doute, mais loin du monde et de ses fracas. L’âme simple vit tranquille et calme, comme la petite rivière dans son lit, glissant le long des rives ; on voit le Ciel se mirer dans ses eaux. La simplicité est la sœur de la charité.”

“Fouillez bien les plis et les replis de votre conscience, et voyez si vous n’avez rien fait de mal, il faudrait en extirper jusqu’au dernier germe”.

Si vous souhaitez lire l’ouvrage du Père Joseph Baeteman, vous pouvez vous le procurer ici. En commandant ce livre sur Livres en Famille et à partir de mon site, vous me permettez de toucher une modeste commission, sans pour autant payer plus cher, et ainsi de financer la maintenance et la mise à jour de ce site 😉 Merci d’avance 🙂

Ces articles peuvent également vous intéresser : Offrir notre travail quotidien et nos souffrances et Là où tu vois un échec, Dieu voit une victoire

Crédit photo : Pexels.

Laisser un commentaire