vetement indecent

Que faire de ses (anciens) vêtements indécents ?

Vous êtes plusieurs à vous poser cette question : que faire de mes vêtements indécents que je ne souhaite plus porter ? Il est vrai que lorsqu’on se convertit, que l’on change de vie ou tout simplement lorsque l’on souhaite avoir une garde-robe plus féminine et plus modeste, on se retrouve avec un certain nombre d’habits dont on ne sait plus que faire : robes trop courtes, jupes trop moulantes, blouses trop décolletées, tee-shirts transparents, pantalons, et j’en passe. A-t-on le droit, en son âme et conscience, de donner ou vendre ces vêtements ? Peut-on considérer que, de toute façon, certaines filles portent déjà ce genre de choses, et qu’ainsi nous ne serons pas responsables de ce qu’elles mettent ? Ou doit-on absolument tout jeter quoi qu’il arrive ? Je vous ai demandé votre avis sur ce sujet dans une newsletter il y a quelques jours, voici donc ce qui me semble le plus juste, à la lecture de vos diverses réflexions, suite à votre aimable contribution. 

Avant de vous débarrasser, vous pouvez déjà essayer de les rendre décents : teinture, couture, doublure, beaucoup de solutions existent. Vous pouvez allonger vos robes, ajouter un bout de dentelle sur un décolleté, porter une robe à bretelles avec un boléro, etc. J’en parle dans cet article. Certaines d’entre vous ont également suggérer de s’en servir pour le ménage : les débardeurs en coton peuvent être utiles pour laver les vitres par exemple. Si vraiment un vêtement n’est pas réutilisable et que vous décidez de le jeter, pensez à récupérer d’abord tout ce qui peut resservir ! Une fermeture éclair, un bouton, certaines élastiques ou autres. Tout ce qui peut être recyclé plus tard devrait être mis de côté. On a aussi parfois besoin de chutes de tissus pour faire certains tests ou pour apprendre à coudre, tout simplement.

Venons-en au cœur de notre sujet. Une fois que nous avons franchi toutes les étapes expliquées précédemment, il peut encore nous rester certains vêtements que nous ne pouvons vraiment plus porter et que nous pouvons pas arranger. Tout ce qui est vieux ou abîmé (et irréparable) ne devrait, a priori, pas être donné, car, même en faisant abstraction de l’indécence, cela serait un manque de charité envers les personnes à qui nous les offrons, puisque ces vêtements sont trop usés, troués ou devenus trop laids. En ce qui concerne les vêtements qui sont indécents sur vous mais ne le seraient pas sur d’autres, pourquoi ne pas organiser un vide-dressing entre amies, afin de leur faire bénéficier de ces pièces qui leur iront mieux qu’à vous ? Par exemple, un haut moulant sur vous ne le sera peut-être pas sur une amie qui a moins de poitrine. Idem pour une jupe au-dessus du genou pour vous, qui pourra couvrir celui d’une amie plus petite.

Pour les autres pièces qui sont, en tant que telles, forcément indécentes, quelle que soit la silhouette et la taille de la personne qui la porte, il serait immoral ou, au mieux, hypocrite, de les vendre ou de les donner, même à des personnes qui, de toute façon, “s’habillent comme cela même sans mon aide”. En effet, ce serait comme remettre entre leurs mains une occasion de péché. Plusieurs d’entre vous l’ont souligné à juste titre : que ferait Notre-Dame si elle se retrouvait avec ce genre de vêtements entre les mains ? Est-ce qu’elle les donnerait à d’autres ou est-ce qu’elle ferait en sorte que plus personne ne puisse les porter ? Je crois que la réponse est facile à deviner. Donner à une femme un vêtement qui la rendrait immodeste est une insulte envers elle. Et si celle-ci a toujours porté ce genre d’habits, alors c’est à nous de leur offrir une alternative, plutôt que de continuer de mettre entre leurs mains des vêtements indécents.

Toutes ces questions sont assez délicates, parce qu’elles sont radicales et demandent beaucoup de courage. Il est normal de trouver difficile de jeter des vêtements, surtout s’ils nous ont coûté cher, s’ils sont presque neufs ou si nous aurions pu en tirer de l’argent ! Toutefois, le bien d’autrui prime sur tout cela. Nous ne devons pas mettre entre leurs mains des vêtements indécents et qu’il y ait la possibilité, par notre intermédiaire, qu’ils commettent des péchés. N’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de ce sujet en commentaire ! Vos retours et expériences sont toujours intéressants 🙂

Ces articles peuvent également vous intéresser : Je n’ai plus rien à me mettre ! et Mon chemin vers le minimalisme.

Crédit photo : Shutterstock.

8 réflexions sur “Que faire de ses (anciens) vêtements indécents ?

  1. Mélanie dit :

    Bonjour !

    Cet article tombe parfaitement, je viens de trier ma penderie.

    Ce qui est troué ou trop usé, je ne le donne pas (en ce moment ça se transforme en masque, je me suis mise à la couture, comme beaucoup).

    Pour le reste, je donne tout aux associations. Sans distinction. En effet, selon où les vêtements sont distribués, ils peuvent changer d’usage.
    Par exemple, j’avais des petites robes de nuit courtes à bretelles fines qui sont devenues des robes longues pour des fillettes en Afrique.

    Ensuite, les personnes “en galère” ont déjà besoin de se vêtir avant de vraiment se pencher sur la question de la décence. Je dis ça par expérience personnelle : en 2010, je m’habillais beaucoup avec des vêtements entassés devant les containaires de dons de vêtements, parce que je n’avais pas les moyens de faire des achats. Je n’étais pas très regardante. Et ça ne m’a pas empêché d’évoluer dans la bonne direction ensuite.

    Bonne journée à toutes.

    • Thérèse dit :

      Bonjour Mélanie et merci pour votre retour ! Concernant cette objection, je pense qu’il y aura toujours d’autres personnes qui vont donner leurs vieux vêtements et que ce n’est pas un manque de charité de jeter les nôtres… Sachant qu’a priori, on a ensuite une garde-robe décente et on ne se défera plus que de choses décentes, cela signifie qu’il s’agit juste une fois de se débarrasser de vêtements indécents, ceux, tout du moins, que l’on ne peut pas “rattraper” autrement, comme expliqué dans l’article. Je ne crois pas que la proportion soit si grande. Et une personne n’a pas d’argent pour s’habiller a-t-elle vraiment besoin d’une mini jupe ou d’un débardeur qui la couvre à peine ?

  2. Mélanie dit :

    Un petit débardeur pour tricot de peau (j’en porte toujours un entre le soutien gorge et le vêtement), une jupe même courte peut se mettre sur un pantalon moulant… Un Tshirt court sur un plus long… C’est surtout comment sont portées les pièces en fin de compte.

    Je comprends bien ce que vous voulez dire, pas d’inquiétude, mais malgré tout je suis pour tout donner. (Sans désaccords, il n’y aurait pas de discussions 😉 ).

  3. Edwige dit :

    Concernant les vêtements vieux ou abîmés, ils peuvent être donnés ! Dans les boîtes Le Relais que l’on trouve partout en France. L’entreprise les recycle. Non seulement c’est écologique (les tissus ont une deuxième vie) mais on fait vivre aussi les employés de cette société.

  4. Edwige dit :

    Ils prennent en charge les deux. Ils font le tri entre les vêtements qui ne peuvent plus être portés (transformé en chiffon ou en matière première pour des industries) et ceux qui peuvent être envoyés dans un réseau de boutiques de seconde main pour ceux dans le besoin.

Laisser un commentaire